Auteur : Sasquatch

Ultimate Thor #01-04 : Un dieu parmi les hommes

Les origines du personnage de Thor dans sa version Ultimate n’ont jamais clairement été définies. Est-ce le véritable dieu nordique tel que dans la mythologie scandinave ? Un dément altermondialiste qui se prend pour la réincarnation d’un dieu du panthéon ? Lors des deux premières saisons des Ultimates, Mark Millar développait plusieurs de ces pistes tout en laissant de larges zones d’ombres et de troubles. A l’occasion d’une mini-série en quatre parties qui est entièrement consacrée aux origines de Thor, le scénariste Jonathan Hickman (Secret Warriors, Fantastic Four) est chargé de clarifier la situation. Cette mini-série se situe chronologiquement avant les événements de la première saison des Ultimates. Tout commence à Bruxelles, au centre de commandement du programme du super-soldat européen. James Braddock, son fils Brian et le docteur Donald Blake étudient le sujet Thorlief Golmen qui se présente lui-même comme le fils d’Odin et qui nous fait part de ses souvenirs. L’histoire des origines de Thor est ainsi présentée par l’intermédiaire de plusieurs flashbacks. Certains se déroulent dans les temps mythologiques, du temps de la grande guerre entre Asgard et les Géants de Glace. On y voit notamment l’amitié qui réunit Thor, Balder et Loki et ce jusqu’à la grande trahison de ce dernier, annonçant les prémices du Ragnarok, le crépuscule des dieux asgardiens. Les autres scènes de flashback sont quant à elles situées dans un passé plus récent, en...

Read More

Justice League (Vol.2) #23.2 : Lobo : The last paycheck

Il y a un nouveau Lobo en ville. Plus jeune que le dernier Czarnien, il n’en reste pas moins brutal et expéditif. Après avoir apporté à sa commanditaire Rhialla la tête de Xi’Nrin le Ur, elle lui propose en échange d’une information capitale pour lui une nouvelle mission à accomplir. Il accepte et doit récupérer des mains d’esclavagistes extra-terrestres le mystérieux contenu d’un cargo spatial. Il s’avère que la cargaison est composée d’alien humanoides aux os rares. Lobo livre quand même les occupants du cargo et obtient l’endroit où se trouve son imposteur, une petite planète appelée Terre. Un beau jour, un créatif de DC a décidé de faire intervenir dans leur univers un tout nouveau Lobo et la seule chose que j’ai à dire à ce sujet est qu’ils ont beaucoup trop regardé Twilight car j’ai même eu l’impression d’y voir Edward et ce nouveau personnage, est pour moi, tout sauf le dernier Czarnien. A la décharge de la scénariste Marguerite Bennett et du dessinateur Ben Oliver, on peut dire qu’ils ne font pas du mauvais boulot car ce one-shot tient assez bien la route. Comme dans le cas de Dial E for Evil, j’ai du mal à comprendre pourquoi ce numéro est rattaché à la série Justice League. Pour reprendre une métaphore publicitaire utilisée il y a fort longtemps pour une boisson gazeuse, ce nouveau Lobo a la couleur de Lobo,...

Read More

Justice League (Vol.2) #23.3 : Dial E for Evil : Dial Q for Qued

Littleville, quatre adolescents travaillant pour les gangsters locaux ont chipé un Dial et grâce à lui, ils comptent cambrioler des banques et devenir riches. La police et les méchants ne peuvent pas faire grand chose contre des personnages aussi bariolés que Suffer Kate, Baba Iago et sa maison aux pattes de poulets, l’esprit des remords Ayenbite ou Shell Shock. Centipede arrive car il est à la recherche de son Dial, celui qui permet de faire appel à des super-vilains et qui est entre les mains des quatre ados. Ils peuvent battre facilement les flics et les gangsters mais contre Centipede, le combat n’est pas gagné d’avance car l’un des quatre disparaît en utilisant mal ses pouvoirs. Centipede s’empare du Dial et l’utilise mais il est battu par l’arrivée soudaine de Rescue Jill qui vient en aide à la jeune voleuse. Je l’avoue, j’ai été faible voire même très faible. J’ai finalement cédé et acquis ce numéro de Justice League consacré à Dial E for Evil. China Miéville propose une dernière histoire aux fans de la série Dial H et il a invité vingt dessinateurs. On passe de Mateus Santolouco, David Lapham et Alberto Ponticelli, les artistes de la série régulière à d’autres comme Frazer Irving, Jock, Riccardo Burchielli, Brendan Mc Carthy, Liam Sharp et Jeff Lemire et à d’illustres inconnus comme Sloane Leong, Kelsey Wroten ou Zak Smith. Il y a tous les styles...

Read More

Silver Surfer (Vol.2) #54 : En cage

Les épisodes tie-in au Défi de Thanos de la série Silver Surferse suivent et ne se ressemblent décidément pas. Après Nova et Galactus, après Drax et Firelord, après Clumsy et le destin de l’Empire Kree, voilà que ce numéro situé en pleine organisation de la résistance à Thanos, braque ses projecteurs sur un zoo quasiment laissé à l’abandon depuis que la moitié de la population de l’univers a disparu, œuvre du fourbe Thanos. Ainsi, alors que le Surfer d’Argent s’octroie une légère pause et découvre l’état actuel du parc zoologique, il tombe sur le Rhino, un adversaire habituel de Spider-Man en train de libérer les différents animaux du parc afin qu’eux aussi puissent jouir d’une liberté retrouvée avant que Thanos ne détruise le reste de l’univers. Proche des animaux, le Rhino est prêt à tout pour les sauver et après une confrontation musclée avec le Surfer, les deux protagonistes principaux de cet épisode décident que finalement le mieux pour les animaux est de rester en cage, le monde extérieur étant paradoxalement bien trop dangereux pour eux. Revigoré par sa rencontre avec le Rhino, le Surfer est désormais prêt à en découdre avec Thanos, et cela tombe bien, Hulk lui apprenant que pour tout le monde, l’heure est venue de mettre la « pâtée » (dixit Hulk) à Thanos ! Et enfin, la série Silver Surfer va pouvoir focaliser toute son attention sur l’événement en lui-même et plus...

Read More

Silver Surfer (Vol.2) #53 : Trône à saisir

Le Défi de Thanos est une importante saga en six épisodes et alors que la série du Surfer d’Argent en est son compagnon idéal, chacun de ses récents épisodes étant tie-in, il faut néanmoins en meubler certains et c’est précisément le cas de ce numéro #53 qui revient sur le destin de l’Empire Kree depuis la fin de la Seconde Guerre Kree/Skrull qui avait finalement hissé Clumsy le Dérangé sur le trône de l’Empire. Mais l’accession au trône de cet usurpateur, ancien pirate de son état n’est pas sans faire de remous parmi certains hauts officiers de l’Empire. Ainsi, une alliance entre Krees à peau rose et à peau bleue se forme afin de renverser l’empereur en place et le Surfer, ou plutôt une simple copie du Surfer sera l’agent parfait pour cette mission, soit l’assassinat de Clumsy. Le plan des conjurés fonctionne à merveille et Clumsy une fois tué, les officiers Krees sont libres de détruire à leur tour le Surfer et donc par conséquent de sauver l’Empire. La renaissance de l’Empire Kree est en marche ! Ron Marz et Ron Lim profitent de cet épisode, certes tie-in au Défi de Thanos, pour livrer à la fois un interlude au milieu de la gigantesque bataille cosmique qui oppose les héros à Thanos, mais également pour régler le sort actuel de l’Empire Kree, laissé en jachère depuis le numéro #31 et le départ du scénariste Steve Englehart. Laisser...

Read More