Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

jeudi 11 décembre 2003
par Stefff56

Superman : Man of Steel


1986 : John Byrne décide de remodeler les origines de Superman suite à l’énorme saga Crisis on Infinite Earth (à ce sujet, voir notre dossier spécial).
Ou quand une légende de la bd US contemporaine s’attelle à dépoussièrer un mythe du comic...

(JPEG) Nous sommes en 1986 et DC Comics vient de terminer son gigantesque crossover qui lui a permis de reformater son univers et simplifier ses publications. Reste que le personnage fétiche de l’éditeur se doit de retrouver sa gloire et son aura d’antant ! Et pour cela DC Comics va faire appel à John Byrne, l’homme qui a fait vivre aux X-Men et aux 4 Fantastiques leurs plus belles aventures. C’est donc en quelque sorte à un choc des Titans que DC Comics nous convie.

Et la tâche n’était pas simple ! Car "L’homme d’Acier" (Le "Man of Steel" du titre) n’avait plus vraiment la cote auprès des lecteurs, et pour DC Comics, pour qui Superman est le personnage emblématique, c’était une situation presque intolérable. John Byrne se vit donc offrir la possibilité de remanier le personnage, avec l’espoir que sa nouvelle version des pouvoirs et origines de Superman plaisent au lectorat et relance la carrière du super-héros en terme de ventes.

John Byrne va dans un premier temps s’attacher à redéfinir les pouvoirs de Superman à la baisse. Grand bien lui en a pris, puisqu’il faut bien avouer qu’avant Crisis on Infinite Earth, Superman se rapprochait plus d’un dieu vivant que d’un super-héros. En le redéfinissant, Byrne rend ainsi le personnage plus intéressant, dans le sens où les scénaristes auront par la suite la possibilité de lui confronter des vilains bien plus crédibles et humains (et donc plus proches des lecteurs). Ne nous y trompons pas : "Supes" peut toujours voler, voir à travers les murs ou bien projeter avec ses yeux un rayon dévastateur (parmi d’autres pouvoirs) !

Ensuite, John Byrne redéfinira le passé de Superman à travers les 6 épisodes qui nous sont proposés dans ce recueil. Nous assistons ainsi aux origines du héros : son arrivée sur Terre ; son adoption par un couple de fermiers, les Kent ; son embauche au Daily Planet et sa rencontre avec Lois Lane ; et l’apparition de son ennemi juré : Lex Luthor. On ressent rapidement à la lecture de ces 6 épisodes, la volonté de développer une continuité et un background solide au personnage afin de le relancer.
John Byrne travaille dans un profond respect de l’esprit de la série, et son travail est si fin, qu’avec le recul (et 17 ans plus tard !), on a souvent le sentiment que les origines de Superman ont toujours été celles-là !
Byrne se permet malgré tout quelques modifications par rapport à l’histoire originelle. Dans Man of Steel, le couple Kent reste en vie alors qu’à l’origine, ils décédaient. Autre petit changement, la période SuperBoy n’existe plus, et Byrne nous montre que les toutes premières aventures de Superman ont été vécues dans son costume "typique". Certains personnages changent quelque peu de personnalité : ainsi Lois Lane ressemble maintenant bien plus à une femme moderne, espiègle et ambitieuse tandis que Lex Luthor n’est plus un savant fou mais un milliardaire mégalomane.

Tous ces changements seront plutôt bien accueillis par la critique et le public, puisqu’il permet de redynamiser les aventures de Superman tout en respectant l’"essence" du personnage.

Ces épisodes n’ont malheureusement été publiés que tardivement en France, puisqu’il faudra attendre un album en souscription publié par Semic en 2001 pour découvrir le travail de "Big John". Le recueil se présente sous la forme d’un bel album de 150 pages environ sous une belle couverture colorisée par les frères Peru pour l’occasion.

L’amateur de Byrne que je suis est bien entendu aux anges : le trait classique et clair de l’artiste sied parfaitement aux personnages que ce soit Superman, Luthor ou Batman : j’ai immédiatement eu la sensation de lire un classique. Reste peut-être les couleurs, composées en général d’aplats simples m’ont semblé maintenant vieillotes au vu de techniques actuelles, mais, bien entendu, il s’agit de respecter l’oeuvre originale des années 80.

Ce Superman : Man of Steel est donc un bon classique que tout fan de comics se doit d’avoir lu, non seulement parce qu’il redéfinit l’origine d’un des personnages les plus emblématiques de la bd américaine, mais aussi parce que John Byrne y livre un travail remarquable, d’un classicisme absolu et plaisant.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 2019 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/