Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Batman #06


samedi 6 décembre 2003
L'avis de Ishar


Semic Comics

Ce 6e numéro est aussi le dernier dans sa forme actuelle. Dès le numéro 7, la revue va en effet s’épaissir pour passer à 3 épisodes U.S., dont deux de la saga Hush. Au vu du rythme que la vitesse de parution donnait à l’histoire, ce n’est pas un mal. L’épisode du mois en souffre même encore plus que les précédents.

(JPEG) Commençons par Hush de retour de Metropolis où il a dû affronter un Superman contrôlé par Poison Ivy, Batman part se reposer au cours d’une soirée à l’opéra sous les traits de Bruce Wayne. Mais la soirée est perturbée par X et son boyfriend le Joker. Voilà donc Batman aux prises avec sa nemesis, et en se rappelant tous les morts dont il est responsable, se surprend à vouloir le tuer.

Disons-le clairement : cet épisode est d’une banalité à pleurer. On assiste à des scènes de flashback et en fond à Batman coursant le Joker. Uniquement pour en revenir à l’éternel principe moral du croisé : ne pas devenir comme ses ennemis. Pendant ce temps, à l’exception d’une apparition de Hush à la toute fin et d’un indice sur son identité, l’histoire n’a pas vraiment avancé. Sentiment essentiellement dû au fait que l’on attend deux mois entre chaque numéro, ce qui casse le rythme pour lequel l’histoire a été prévue. Heureusement ce problème sera réglé dès le prochain numéro.

Mais parlons un peu du travail de Jim Lee. Que ses détracteurs en prennent de la graine : autant le scénario est plat, autant les dessins surprennent vraiment. Les séquences de flashback sont en effet peintes dans un style très différent des dessins aux traits. Elles viennent appuyer la douleur de Batman à ses souvenirs, et la "gouttière" (l’espace entre les cases), habituellement blanche, devient à l’occasion rouge. C’est vraiment réussi, et prouve que Jim Lee reste un grand dessinateur.

L’épisode de Larry Hama est presque second degré. La Batcave envahie par les rats, Batman part dans les égouts abandonnés situés sous son domaine. Pour y trouver... des crocodiles ! Mais pendant qu’il fait connaissance avec ces derniers et leur étrange maîtresse, ceux qui ont envoyé les rats passent à l’action... Une histoire complète trop invraisemblable pour qu’on y accroche, et au risque d’insister, Scott McDaniel ne colle pas au style du Dark Knight. Rien de catastrophique toutefois ; parce qu’il reste bien construit, l’épisode se laisse lire sans problème.

Bref, ce numéro n’est finalement pas mauvais et ne souffre que du rythme de parution. Sachant que ce ne sera bientôt plus qu’un souvenir, on espère le meilleur pour la suite, et fêter en même temps que les 1 an de la revue, l’implantation durable de D.C. en France.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1651 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/