Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Tony Chu #08 : Recettes de famille


lundi 11 août 2014
L'avis de Kab


(JPEG) Toni Chu est morte mais elle avait prévu son décès et à décidé de laisser un cadeau d’adieu à son frère Tony, un orteil. Avec ses pouvoirs, il va être capable d’en savoir plus sur son ennemi et comment l’atteindre. Ce à quoi il ne s’attendait pas était de la voir en vision. Chow arrive au moment où elle apparait devant lui. Toni demande alors a son frère d’aider Chow bien que les deux hommes ne s’apprécient pas vraiment. La mission est simple, récupérer des photos compromettantes du travail de Chow et lui sauver la mise. L’opération est vite effectuée au grand plaisir de la grande soeur.

Olive est la fille de Tony Chu et elle possède des pouvoirs similaires à son père mais en bien plus puissants et a aussi un orteil à manger, celui de sa mère qu’elle n’a jamais connu. Grâce à son don, elle peut en savoir plus sur elle.

John Colby, le co-équipier de Tony est en mission, il est en train d’aider Savoy. Bien qu’il l’ait lui-même arrêté, Colby travaille avec Savoy pour en savoir plus sur le plus grand secret actuel du monde. Qu’est-ce qui a vraiment causé cette crise du poulet ? Caesar Valenzano est lui aussi dans le coup. Savoy organise une évasion et en profite pour aller voir le plus secret des membres de la prison. Après avoir appris la vérité, il s’enfuit et retrouve ses compères.

Amelia est inquiète, son amoureux Tony est en totale dépression, l’orteil est presque fini et il se rend compte qu’il ne verra plus sa soeur, qu’elle est comme morte pour la seconde fois. Elle a une idée grâce à la recette laissée par Toni sur le lit de son frère quand ce dernier était à l’hôpital. Elle en parle à Olive car elle a besoin de son aide. Ensemble, elles parviennent à mettre la main sur des grenouilles psychédéliques. Une fois à la maison, elle les mixent et les préparent avec le Galsaberry et le donnent à manger à Tony. Autant dire que le mélange est explosif mais bizarrement, Tony se retrouve de nouveau face à sa soeur, sauf qu’ils ne sont plus sur Terre mais sur Altilis 738. Toni apprend à son frère que la planète est bien une hallucination vu ce qu’il mange mais en revanche, elle existait bien jusqu’à ce que des écritures de feu apparaissent à sa surface et disparaissent avant de réapparaitre une dernière fois avant la destruction totale de ce monde.

C’est sur cette révélation que Colby fait son entrée. Il demande à son frère de le suivre en mission même s’il est complètement drogué. Avant de partir, John teste le plat d’Amélie et devient hallucine lui aussi. Les deux enquêteurs se trompent même sur l’endroit ou ils devaient se rendre se battant contre des oreillers en pensant qu’ils sont des monstres. Les autres membres du RAS finissent par les arrêter. Ils se prennent un savon par leur chef avant de découvrir que les plumes de coussin sont faites de poulet et qu’ils tombent sur plus de huit cent mille poulets, = la plus grosse saisie jamais réalisée par le R.A.S.

A son retour chez lui, l’orteil de sa soeur fini, Toni apprend enfin une chose importante, il le recrache et le tend à sa fille car sa tante doit lui dire une dernière chose.

Dire que ce tome est hallucinant est tout simplement en dessous de la réalité. John Layman part dans un trip encore plus loufoque qu’à l’accoutumée, C’est un vrai plaisir et de franches tranches de rigolade, surtout la partie ou Tony et John sont complètement défoncés.
A côté de ça, le scénariste continue à travailler sur ses personnages. Toni prend une part importante de ce tome. Elle est très drôle et c’est agréable mais pourtant, à la fin, Layman s’octroie un petit moment plus intime et triste sans pour autant verser dans le larmoyant.
Olive est aussi plus présente dans cet album et elle fait même un peu équipe avec Amelia. Je suis content de voir ses personnages secondaires plus développés et chacun avoir sa quête et ses secrets.

Les intrigues en elles-mêmes avancent énormément. On apprend que Colby est en équipe avec Savoy et qu’ils cherchent à en savoir plus sur la grande conspiration. Amelia est en train d’écrire un livre dans une langue alien liée au Galsaberry qu’elle ingurgite et Tony sait enfin quelque chose sur son ennemi.

Rob Guillory n’est selon moi pas toujours apprécié à sa juste valeur. Le style cartoony qu’il possède est extrêmement fluide et permet de mettre aussi bien en scène des moments totalement loufoques comme la plus grande violence sans que cela soit forcé. C’est dynamique, expressif, ça manque certes d’un peu de décors, ça peut paraitre simpliste mais pour moi, c’est surtout diablement efficace. Ce tome ne fait pas exception et je trouve même que l’artiste continue de se perfectionner de page en page.

Un tome dense au final qui jongle avec le casting de la série et introduit de nouvelles capacités, de futurs personnages secondaires et une multitude d’intrigues qui avancent. Pourtant, le tout se lit avec facilité. J’ai dévoré ce tome (si vous me permettez ce jeu de mots) à une vitesse hallucinante. C’était excellent de bout en bout, j’ai hâte d’en savoir plus.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 376 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/