Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

samedi 1er février 2014
par Soyouz

Edito 2014-02 : Léonard de Vinci, héros malgré lui


Cet Italien de la Renaissance a été de nombreuses fois utilisé dans les bandes dessinées, que ce soit en Europe (Léonard de Turk et De Groot, cela vous parle forcément), aux États-Unis (même si on n’est pas sûr d’avoir compris ce que souhaitait en faire Hickman chez Marvel, on peut aussi citer Chiaroscuro chez Vertigo) ou au Japon (un manga l’affiche clairement en s’intitulant tout simplement Leonardo Da Vinci).

Connu pour être un inventeur et un peintre de génie, il n’est justement pas étonnant de le voir en tant que personnage principal, que ce soit pour des séries humoristiques ou d’aventure, bien plus que la plupart de ses contemporains. Mais en grattant un peu (merci à Arte pour son documentaire, avec dans le premier rôle, Peter Capaldi, le douzième Docteur), de manière assez légère et avec un peu d’imagination, on peut se demander si cet homme n’aurait pas pu être l’un des super-cerveaux de l’univers Marvel (peut être est-ce l’objectif d’Hickman d’ailleurs).

(JPEG)

Même si nombre de de ses inventions sont restées simplement en état de plan, ses idées sont extrêmement novatrices pour l’époque, que ce soit pour les capacités qu’elles auraient pu apportées ou dans leur conception. Il s’intéresse à la fois aux constructions civiles comme aux machines de guerre. Cela rappelle forcément l’ingénieur qui est en Stark (avant que Gillen ne s’en mêle), celui qui inventait des armes, une armure pour voler ou aller sous l’eau et qui a reconstruit Asgard.

De Vinci était également très intéressé par l’anatomie et pour réaliser ses dessins, il disséqua de nombreux cadavres humains et des animaux. Si on s’appuie sur les critères de l’époque (il risquait l’Inquisition), on pourrait le comparer au McCoy de l’Age d’Apocalypse. Néanmoins, son but est plus à rapprocher du Fauve que l’on connaît. Ses dessins et croquis sont d’une précision « diabolique », ne s’arrêtant pas qu’à l’aspect extérieur, puisqu’il a dessiné des squelettes, le système vasculaire, le cœur et est allé jusqu’à reproduire un fœtus dans un utérus.

S’il s’appuyait beaucoup sur ses observations, les mathématiques avaient une grande influence sur son travail, à l’instar d’un Mister Fantastic. Sa représentation de l’Homme de Vitruve en est un parfait exemple.

On a donc ici un homme aux compétences scientifiques multiples, rappelant les héros du temps de Stan Lee, connaisseurs en robotique, en xénomorphologie, en biologie humaine, en ingénierie, en astronomie, etc ... Et c’est sans compter sur ses qualités d’illustrateur (on n’avait pas encore parlé de la Joconde), capacités qu’il conserva tout au long de sa vie, à croquer très régulièrement sur ses carnets. Il a même fait un Traité de la Peinture où il définit la perspective, tel que nous la connaissons aujourd’hui. Il aurait sûrement pu rivaliser avec les meilleurs dessinateurs de notre médium préféré et créer ses héros ...

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 633 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/