Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

lundi 13 janvier 2014
par Christophe Colin

Action Comics (Vol.1) #579 : « Prisoners of time ! » (1986 A.D. to CCLIII A.D.)


DC Comics.

(JPEG) Jimmy Olsen accompagne Karen, une de ses amies dans un musée où sont entreposés des vestiges gaulois. Des bandits arrivent pour voler un bouclier arverne de grande valeur et Jimmy appelle Superman. Les méchants sont vaincus mais le bouclier est cassé.

Ailleurs, à l’époque gallo-romaine, un petit village résiste toujours et encore à l’envahisseur. Le sorcier Prolifix est égaré dans la forêt et y croise des légionnaires. Il les impressionne par ses pouvoirs et demande à être emmené à leur camp. Là, il a la confirmation que les irréductibles gaulois hébergent le druide Picturix qui a créé une potion magique d’invincibilité. Les soldats romains ne peuvent le capturer car il est toujours accompagné de Columnix, le livreur de menhirs et le plus fort du village. Prolifix utilise un astrolabe et fait venir du futur Superman et Jimmy. Sup’ est capturé par les romains et Prolifix en fait son esclave et Jimmy est sauvé par les gaulois. Il leur explique la situation et avec l’aide de Picturix et Columnix, les trois hommes vont tenter de délivrer l’homme d’acier mais le combat va être plus difficile que prévu car les deux surhommes sont de force égale.

Vous l’aurez deviné, ce numéro d’Action Comics est l’occasion d’un crossover non officiel entre Superman et Obélix. Concocté par les scénaristes Randy et Jean-Marc Lofficier et le dessinateur Keith Giffen, il est un hommage aux héros créés par Goscinny et Uderzo bien que leur plus grand guerrier Astérix n’y apparaisse pas. Il est amusant de voir beaucoup de similitudes entre les styles graphiques de Giffen et d’Uderzo. Au début, on a un récit classique de super-héros et dès l’arrivée des romains, on a l’impression d’être dans un épisode du petit gaulois. Les jeux de mots en VO sont même des cousins germains de ceux écrits par Goscinny et ils n’ont pas à rougir face à leurs respectables modèles français.

Le trio RJM. Lofficier/K. Giffen, peu avant le grand ménage orchestré par Crisis On Infinite Earths dans les titres DC, a prouvé que Superman pouvait être amusant et marrant à lire, à l’opposé des aventures stéréotypées du boy-scout de Krypton.

La parodie est une forme de flatterie pourrait être un très bon slogan pour vous donner envie de lire ce comic-book et comme pourrait le dire Columnix : « Ils sont fous, ces américains ! ».

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1195 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/