Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Punk Rock Jesus #01-06


lundi 28 octobre 2013
L'avis de Kab


(JPEG) Irlande du nord, une famille prie avant de commencer un diner qui ne viendra jamais. Des bruits alertent le père qui sort un fusil d’assaut. L’enfant du couple est caché avec un fusil dans les mains pour qu’il puisse se défendre. Ça sera le cas et quand l’enfant sort, il voit ses parents à l’agonie. Son oncle arrive sur les lieux et l’emmène avec lui.

Vingt cinq ans plus tard, nous sommes en 2019 et le jeune Thomas est devenu grand et a un travail qui va s’avérer des plus passionnants. Il est le chef de la sécurité pour la nouvelle émission de télé réalité d’Ophis. Le concept est simple. La venue sur terre d’un second Jésus Christ suivi par des caméras, de l’accouchement jusqu’à probablement la fin de sa vie. Comment ? Grâce au clonage et à la génétique. Le Docteur Sarah Epstein est la généticienne de renom par qui tout sera possible. La mère porteuse et équivalent de Marie se nomme Gwen. Quant à Tim, il s’occupe de tout ce qui est électronique sur l’île de J2 car le clonage n’est permis que dans les eaux internationales. Le chef de ce projet des plus fous se nomme Slate. Bien évidemment, le lancement de cette nouvelle émission se fait à grand renfort de publicité et elle est très relayée par les médias. Les groupes chrétiens américains sont divisés entre le camp de ceux qui pensent que c’est une aberration et ceux qui estiment qu’il faut l’avènement d’un nouveau Christ.

(JPEG) Au départ, tout se passe bien et l’audimat explose. Thomas peut s’en donner à cœur joie avec les manifestants contre le projet et leur meneur devient elle aussi sans le vouloir un des membres du show. Puis petit à petit, à force de vivre reclus, l’image se craquelle, Gwen devient alcoolique, penchant encouragé par Slate lui-même. L’éducation du jeune Chris est sujet à débat vu qu’Ophis veut l’élever dans une idéologie chrétienne des plus crasses faisant fi d’années de science et culture. Lorsque Gwen donne du vin par erreur à son enfant, Slate s’en sert comme prétexte pour dire que l’enfant fait des miracles. C’en est trop pour la mère qui veut quitter l’île. Thomas l’emmène voir ses parents même si c’est interdit. Sur place, ils se rendent compte qu’ils ont fui leur maison. La jeune femme se retrouve seule et commence à perdre pied. Le retour chaotique à cause de son statut fait qu’elle se retrouve complètement prisonnière. Elle sombre en pleine déprime et fait de nombreuses tentatives de suicide. Tout seul, Christ a tout de même une amie humaine, la jeune Rebekah, fille du docteur Epstein et Cola, un ours polaire génétiquement modifié qui protège les enfants.

(JPEG) Une nouvelle étape est franchie quand le clone du Christ tente de faire un miracle dans la piscine et est à deux doigt d’y passer. Sa mère fait alors une esclandre devant les caméras qui permet au jeune Chris d’aller dans une école normale. Bien sûr, il est sous la garde de Thomas qui par sa stature et son passé impressionne n’importe qui.
A la suite d’une interview de Christ où ce dernier dit ce que souhaite Slate, Gwen entre dans un nouvel état de rage et parvient même à prendre l’arme de Thomas et compte s’en servir car Slate n’a pas respecté son accord de rester en dehors de la vie de son fils. Le patron du programme J2 décide alors de virer Gwen du show.
Christ fou de colère explose tout sur son passage. Le temps du gentil garçon est fini, il est à un âge où la rébellion est monnaie courante et il va la pousser plus loin encore. Après une nouvelle tentative de suicide, Gwen décide de rejoindre des extrémistes pour sortir son fils de l’île où il est retenu en captivité et elle meurt durant l’assaut.
Pour Christ, c’est la goutte d’eau. Notre adolescent prend les choses en apparence calmement. Il se met au sport et demande aux adultes qui l’aident depuis le début des conseils. Grâce au doc, il découvre Darwin et les théories de l’évolution. Thomas avait laissé de vieux disques de punk dans sa chambre et ils sont pour lui une révélation. Le jeune garçon se transforme et attend son grand soir.
Lors de la remise des Grammy Awards, le Christ ressuscité est prêt et c’est avec un look totalement punk qu’il apparait sur scène et avec un discours des plus provocateurs où toutes les frustrations emmagasinées par le garçon le plus connu au monde explosent enfin. Il s’enfuit lors de la même soirée et parvient à rejoindre l’île de Manhattan qui est en partie inondée. Il y rejoint un groupe de punk du nom de Flak Jackets. Bien sûr, il ne tarde pas à refaire la une des journaux et à créer une émeute lors de leur premier concert. Seule la présence de Thomas qui l’a retrouvé permet au groupe de s’en sortir. Ce dernier accepte même de faire la sécurité pour eux. Christ profite de sa notoriété et de la musique pour faire passer ses idées sur la société et la religion. Sa rage et ses années devant les caméras l’aveugle et quand il décide de faire un concert à Jérusalem, il ne se rend pas compte à quel point son idée est mauvaise. Thomas et ses amis lui disent mais il ne veut pas les entendre. Il veut aller jusqu’au bout même si ça doit lui être fatal.

(JPEG) Punk Rock Jesus est l’œuvre de Sean Murphy. Il est connu en France pour ses excellents dessins sur Joe, l’aventure intérieure. Punk Rock Jesus est un creator owned que l’artiste a créé depuis de nombreuses années. Le principe de l’histoire fait furieusement penser au film Truman Show en plus difficile car à l’opposé de Truman, Christ ne vit pas dans une ville dédiée pour lui et sait qu’il est suivi en permanence par des caméras. Comme dans le film, Murphy nous montre la vie de Christ puis sa rébellion contre ce qui l’a créé. L’histoire bien ficelée reste somme toute classique.

Cependant, j’ai trouvé le scénariste dessinateur très bon dans la caractérisation de ses personnages et leur évolution.
Gwen par exemple est au départ une jeune fille très gentille un peu campagnarde dans le comportement qui deviendra alcoolique, suicidaire, puis rebelle envers l’autorité pour son fils et enfin mère prête à tout pour sauver son fils. Son évolution est très belle et aussi très tragique. En la faisant par petites touches, je trouve que Murphy ne force pas sur le pathos et nous montre un destin tragique.
Pour Thomas, la progression du personnage se fait par des flashbacks et on découvre au fur et à mesure son passé sanglant et pourquoi il suit Christ aveuglément. Thomas est par ailleurs le vrai héros de l’histoire puisque l’on suit un homme endurcit par ces erreurs et renfermé s’ouvrir aux autres et apprendre à aimer.
Christ le second protagoniste principal est pendant toute la première partie de l’œuvre en arrière-plan car trop petit. Ce n’est que petit à petit qu’il va prendre une amplitude toute particulière explosant dans la seconde partie du récit avec une prise de position radicale devenant une sorte d’antéchrist.
Les autres intervenants sont bien caractérisés et même s’ils sont très présents, ils ne sont pas aussi développés et restent plutôt des archétypes. Slate est le grand vilain, Epstein la scientifique avec les mains liées et Tim, le faire valoir comique parfois objecteur de conscience.

(JPEG) Au niveau des thèmes, il est énormément question de religion, de ce qu’elle peut provoquer de mal la plupart du temps mais aussi de bien. L’auteur ne critique visiblement pas la foi en elle-même souvent montrée comme quelque chose de bien et salvateur. Elle sauve Gwen et Thomas et quand l’ami d’enfance de Christ est mentionné comme croyant, ce dernier ne se jette pas à sa figure. C’est pourtant bien la religion en elle-même qui a mené à son époque à l’obscurantisme, qui est souvent rétrograde et a causé le plus grand nombre de guerres et de haine à travers les âges. Il y aussi la notion d’état chrétien très revendiquée par les USA et en quoi ce n’est pas une bonne chose car ce n’était pas ce que voulaient les pères fondateurs. Les dérives sont aussi mises en avant.
En plus de la religion, l’autre grand thème abordé est la place de la télévision et de son pouvoir dans la vie de tous les jours. Ce genre de chose fait froid dans le dos car la vie de personnes depuis la naissance dépendent totalement de l’audimat. La puissance des médias est bien mise en avant et l’exposition permanente et ce à quoi elle peut mener comme dérive est aussi bien représentée. Encore une fois, Murphy ne fait pas dans le tout blanc tout noir car en toile de fond, les personnages se rendent dans un talk show qui fait penser à celui que menait David Letterman (qui a interviewé plusieurs présidents) et qui semble juste poser les questions de la dérive de notre monde.

A côté de ces deux grands thèmes, on retrouve la rédemption notamment pour Thomas et aussi un parallèle intéressant avec Jésus. Christ lors de sa prise de position anti-religion devient malgré lui comme le souligne Slate, Jésus. Il se rebelle contre l’ordre établi, obtient des suiveurs et tente de changer les mentalités.

En terme de dessin, c’est la grande classe. J’aime beaucoup son travail parfois un peu dur à lire surtout en en noir et blanc quand certaines cases sont trop chargées mais l’ensemble est d’une force folle et l’absence de couleur renforce le récit ainsi que le côté subversif. C’est expressif, ça bouge super-bien. Il y a peut-être un peu trop de hachures au niveau du trait et il faudrait épurer un peu mais c’est beau et dynamique. La composition des planches est très agréable et change du format standardisé du 16/9.

Au final, une BD coup de poing très agréable à lire et relire. Urban Comics a mis les petit plats dans les grands avec les couvertures à la fin, des dessins, une biographie, une track-list proposée par Murphy pour la lecture de l’ouvrage et une postface, un ensemble de petite chose très agréable.

Mon avis : A lire et relire, c’est du très bon.

Parution française dans Punk Rock Jesus chez Urban Comics.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 796 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/