Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Haunt #19-24 : Rupture


lundi 12 août 2013
L'avis de Kab


(JPEG) Kurt Kilgore est un soldat qui est décédé. Son frère Daniel est un prêtre bien vivant qui voit le fantôme de son frère. Lorsque les deux se touchent, ils deviennent une entité surpuissante du nom de Haunt.
Alors que la vie de Daniel semble revenir à un semblant de normalité, il est attaqué par des soldats alors qu’il est en plein ébat avec sa copine. Il fusionne avec son frère et devient Haut mais tout semble aller de travers et Daniel met fin à la transformation qui à causé un carnage et la mort de nombreux soldats ainsi que celle de la petite amie de Daniel. C’est pourtant loin d’avoir suffiet Daniel est capturé.

Dans les sous-sols de Radical, la cité de la deuxième église, notre héros passe de sales moments. Il est torturé dans un but qu’il ignore. Son frère ne semble pas enclin à l’aider et ils ne font que se disputer. De plus, notre prêtre fait des rêves de plus en plus étranges. Alors qu’il subit une énième séance de douleur, Daniel est libéré par un baba-cool. Ce dernier le sort de l’endroit où il se trouve et en plus, il connait et voit son frère Kurt.
Pour s’en sortir, Tubman, le nom de celui qui les a aidé, demande à nos deux héros de faire la paix et de faire sortir Haunt sinon, ils ne pourront jamais s’en sortir. Réticents, les deux frangins acceptent, la collaboration se passe mal entre eux mais le but est atteint.
Ils prennent ensuite un vol pour rentrer à New-York. Tubman en profite pour leur parler un peu de lui et de ce qu’il faisait avant.

La seconde église n’a pas du tout aimé que Kilgore s’évade. Pour le récupérer voire même le tuer, elle a décidé d’employer les grands moyens et envoie un golem de feu.

Je n’ai pas lu ce qui a été fait précédemment sur le titre par Kirkman et Mc Farlane, je n’étais pas intéressé. Puis j’ai vu que Joe Casey, un scénariste que j’apprécie énormément venait sur le titre. J’ai jeté un coup d’oeil aux preview et j’ai été conquis par les dessin de Nathan Fox sur lesquel je m’attarderais un peu plus bas.

(JPEG) Je n’avais donc rien lu et je prenais la série en cours. Pas de soucis, Joe Casey a décidé de prendre un nouveau départ (c’est même ce que se disent les deux frangins). Visiblement, le casting de personnages à disparu (une au moins de manière violente) et les autres n’apparaissent pas. Du coup, pas besoin de se demander qui est qui. Les dialogues entre les frères Kilgore permettent de déterminer rapidement les caractères des deux personnages et là encore le lecteur n’est pas perdu. L’apparition de Haunt et la fusion des deux frères n’intervient pas tout de suite permettant le travail sur Kurt et Daniel et une fois arrivée, Casey met en avant son côté dangereux et les différences s’accentuent entre les héros. Pas d’anciens vilains non plus, car le scénariste applique à partir de son arrivé, ce qui doit être fait pour qu’un lecteur puisse comprendre sans compter que la série est encore jeune puisqu’elle n’a qu’à peine vingt numéros au compteur. On retrouve d’ailleurs avec ses vilains une marotte du scénariste avec les églises extrémistes et secrètes qui interprètent la parole divine selon leur bon vouloir (cette idée a déjà été utilisée dans des épisodes d’Uncanny X-Men lors de son run en même temps que dans celui de Morrison). Il ajoute aussi un nouveau personnage secondaire du nom de Tubman qui est bien marrant et à la fois très intriguant. Le scénariste se paie même le luxe de lui offrir un épisode plus ou moins "origine" pour donner de l’épaisseur à ce nouveau venu.
Au niveau de l’histoire comme souvent chez Casey, il y a un petit côté hallucinatoire et religieux. Pas d’exception ici. C’est très dense il se passe vraiment plein de choses. Le récit avance à grands pas même dans l’action et il y a soit des révélations, soit de nouvelles questions (comme la forme nouvelle de Haunt après son combat contre le golem ou encore le fait que Tubman lui parle comme à une personne à part entière...)

Au dessin, c’est Nathan Fox qui officie et c’est un régal visuel. Le style est assez "sale" et convient à cette atmosphère un peu hallucinée et très sombre que donne Casey. L’ensemble est très fluide et très détaillé et plein parfois tellement que ça peut en gêner la lecture sur certaines cases. La mise en couleur est sublime elle aussi mais là encoren parfois à vouloir ne faire trop, ça tue un peu le dynamisme et surtout, ça noie un peu l’oeil qui a du mal à discerner toutes ces nuances. Ce ne sont que de toutes petites critiques car la qualité visuelle est vraiment au top.

Haunt est donc relancé sans vraiment le dire, ça plaira aux nouveaux arrivants comme moi et sûrement un peu moins aux lecteurs du début qui vont voir l’univers changé drastiquement, le tout sans trop d’explications.

A noter qu’il ne reste après plus que quatre numéros, la série ayant été arrêtée aux USA.

Publication française dans Haunt #04 : Rupture aux éditions Delcourt.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 616 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/