Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

mercredi 1er février 2012
par Soyouz

Edito 2012-02 : La France et DC, je t’aime, ... moi non plus ?


Même si Urban Comics a publié son premier album (l’excellent Watchmen avec la non-moins excellente traduction de Jean-Patrick Manchette) le mois dernier, le véritable démarrage de ce nouvel éditeur sera pour les prochains jours.

Par rapport à Marvel, publier du DC en France n’a vraiment pas toujours été très simple. Pourtant, Superman a été vu dans nos contrées bien avant même la création des héros de la Maison des idées. Et à partir de la fin des années 60, l’Homme d’Acier et Batman seront très visibles chez Sagédition, tout comme Flash et Green Lantern chez Arédit-Artima. Et ne parlons pas de la Légion, de la Ligue de Justice, etc ... Pourtant, malgré toutes ces revues, difficile de s’y retrouver et on ne sent pas chez eux un vrai travail éditorial. Car contrairement à Lug qui publiait ses séries avec une certaine cohérence malgré la censure, Sagédition et Arédit publiaient de manière complètement anarchique le matériel DC en coupant les séries et en les faisant surfer d’un magazine à un autre (oui, cela rappelle Panini mais il est difficile de comparer les raisons et les chiffres de vente).

Puis tout s’arrêta juste après Crisis (comme un signe), et la jachère sporadique dura quasiment 10 ans, jusqu’à la reprise par Semic (et par dépit ?) de manière plus intensive (un magazine Batman avait démarré 3 ans plus tôt) après la perte des droits Marvel au profit de Panini. Il y a eu un vrai travail pour faire connaître et apprendre aux lecteurs tout cet univers. Le projet fut peut être trop ambitieux et il a fallu qu’ils revoient leur copie, le public n’étant pas encore prêt. Néanmoins, l’exploitation des catalogues Vertigo et Wildstorm et la création des Semic Book semblaient donner un nouveau souffle, même si le kiosque semblait plus être une micheline qu’une locomotive.

Mais à peine le temps de se réinstaller que les cartes changèrent de main, Panini cumulant alors dès l’été 2005 les mandats. La branche française du paquebot italien tenta de faire mieux avec plus de moyens en s’appuyant sur les victoires de son prédécesseur côté librairie, tout en lançant une plus grande offensive au niveau des kiosques. Le lecteur étant plus préparé et plus au fait de cet univers grâce à Semic, on pouvait évidemment s’attendre à plus de réussite. Il n’en est rien, le zombie a le cerveau obstrué et de nouvelles formules en nouvelles formules, Panini révise finalement ses ardeurs pour revenir à des bimestriels (comme Semic) à leur sauce, qui semblait finalement enfin prendre. Et à quelques exceptions notables, les collections destinées aux librairies s’en sortaient toujours bien.

Mais il faut croire qu’il y a une malédiction autour de ces droits car tout juste six ans après le premier magazine paninien, il est annoncé qu’à partir de Janvier 2012, ils seront dans les mains de MDS qui crée spécialement une nouvelle structure, Urban Comics, à qui nous souhaitons toute réussite dans leur politique éditoriale qui semble avoir quelques aspects novateurs mêlés aux inévitables classiques.

On dit souvent que dans les comics, les histoires sont d’éternels recommencements, comme nous le prouve d’ailleurs DC depuis le 1er septembre. Il semble en être de même dans la réalité pour cet éditeur-girouette ... Du moins en France. A suivre donc dans le prochain épisode ...

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 943 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/