Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

dimanche 26 juin 2011
par Christophe Colin

Hommage à Gene Colan


(JPEG) Né dans le Bronx à New York en 1926, Gene Colan, l’un des plus grands artistes du Silver Age et du Bronze Age (période allant de la fin des années 1950 au milieu des années 1970) vient de nous quitter le 23 juin des suites d’une longue maladie. Il avait commencé très tôt dessinant souvent son grand-père lors de son enfance. Diplômé de la Arts Students League de New York, il a débuté en 1944 chez l’éditeur Fiction House pour la série Wings Comics consacrée aux exploits d’aviateurs alliés.

Après son service militaire en 1946, on le retrouve chez Timely Comics, l’ancêtre de Marvel où il rencontre Stan Lee et dessine dans les pages de Captain America Comics et de Captain America’s Weird Tales. A l’époque, il est l’artiste de nombreuses séries de guerre pour Atlas, le nom porté par Marvel pendant les années cinquante (Battle, Navy Combat, Battle Ground) et pour DC (Captain Storm, Our Army At War).

Tout en travaillant en freelance pour des séries romantiques de DC, Colan sous le pseudonyme d’Adam Austin dessine les exploits de Namor the Sub-Mariner dans Tales To Astonish et d’Iron Man dans Tales Of Supense.

(JPEG)

Ensuite sous son nom propre, on le retrouve illustrant Captain America, Daredevil et Doctor Strange. A l’opposé d’autres dessinateurs auxquels Stan Lee conseillait de prendre comme exemple les styles de Steve Ditko et de Jack Kirby, Colan a pu garder le sien. Sur l’homme sans peur, il restera à l’affiche du #20 au #100 presque sans interruption et un annuel sorti en 1967. A mes yeux, c’est sur cette série qu’il aura démontré l’étendue de son talent par une mise en scène et une utilisation des ombres et lumières et du mouvement des plus audacieuses.

Dans Captain America #117, avec Stan Lee, Colan crée le Faucon, le premier héros afro-américain de Marvel. Dans les années 1970, il se spécialise dans l’horreur avec Tomb Of Dracula avec le scénariste Marv Wolfman où il reste sur 70 épisodes et dans le comique avec Howard The Duck par Steve Gerber.

(JPEG) Au début des années 1980, brouillé avec l’éditeur Jim Shooter et Marvel, il retourne chez DC où il travaille sur Wonder Woman et sur Batman dans Detective Comics. Il retrouve Marv Wolfman pour les 14 numéros de la série Night Force et en compagnie du scénariste Greg Potter, illustre les 12 de Jemm, Son Of Saturn.

Il travaille ensuite pour d’autres éditeurs comme Archie Comics ou Dark Horse Comics. Il retourne chez Marvel sur Tomb Of Dracula avec Wolfman et illustre les aventures de Black Panther dans l’anthologie Marvel Comics Presents avec Don Mc Gregor. En Mai 2008, il est hospitalisé pour des problèmes de santé. En Septembre 2009, il illustre Captain America #601 avec Ed Brubaker pour lequel il obtiendra un Eisner Award.

Un grand artiste vient donc de nous quitter mais il laisse derrière lui de très belles pages qui auront éberlué des fans à travers le monde depuis des années et auront donné aux comics ses lettres de noblesse. Nous disons donc adieu à « Gentleman Gene » Colan.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1215 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/