Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Fear Agent #04 : Entreprise de démolition


lundi 11 avril 2011
L'avis de Kab


(JPEG) Heath Huston est retourné sur terre, il a retrouvé sa femme, mais rien ne s’est passé comme prévu.
Les humains sont de nouveau colonisés et doivent trouver d’urgence de la nourriture et une nouvelle planète. Huston et Keith, le nouveau mari de Charlotte font équipe pour aller chercher de la nourriture, pendant que l’ex d’Heath et Mara ainsi que d’autres terriens font route pour trouver une planète habitable.
Pour les deux hommes, l’expédition se passe bien jusqu’à ce que Keith soit endormi par une plante. Notre Fear Agent tente de le secourir mais des indigènes s’en prennent à lui et emmènent les deux hommes. Le roi du pays explique qu’il ne veut aucune ingérence humaine sur sa planète et fait combattre les deux terriens dans un match à mort, le survivant rapportera le message.
L’équipe de Char est dirigé vers Neavsivia, une planète inconnue. C’est Mara qui les y emmène. En fait, elle sait que là-bas se trouve un navire pirate et qu’à son bord il y a l’homme qui l’a vendue, elle et sa famille. Son attaque échoue et le vaisseau des terriens se fait saborder. Le petit groupe échoue sur la planète. Leur sort ne s’arrange pas quand des extra-terrestres sortent de partout, en les tuant par simple contact. Très vite, il ne reste plus que la chef d’expédition. Heureusement pour elle, son ex-mari est toujours prêt à la sauver.
Sur la Lune, le passé d’Heath est revenu d’entre les mort pour se venger.

Rick Remender continue son bonhomme de chemin, semant celui de son héros d’embûches de plus en plus impressionnantes. La poisse colle à Huston, comme les rebondissement à la série. On ne souffle pas une seconde, tout s’enchaîne très très vite, entre coups de théâtre, révélations et action, le lecteur en a pour son argent. Remender semble s’amuser comme un petit fou à mélanger, la space opéra, au western et même à l’horreur.
Après trois volumes, la série ne s’essouffle pas et se renouvelle sans cesse. Le scénariste écrit ses personnages avec talent, laissant de la place à tous, même aux plus secondaires rendant ainsi la série vivante et permettant de nombreuses interactions.

Jerome Opena et Kwieron Dwyer sont excellentw surtout Opena qui malgré un découpage classique, réussit à rendre les aventures de notre Fear Agent très vivantes, ça bouge vraiment, c’est plein d’arrières-plans, les cadrages sont percutants, une vraie réussite !

Mon avis : encore un tome de grande qualité pour une série riche et qui ne sombre jamais dans la facilité.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 826 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/