Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

lundi 21 février 2011
par Sasquatch

Spawn #01


(JPEG) Superstar des comics au début des années 90, Todd McFarlane alors seul maître à bord de la nouvelle série Spider-Man qu’il écrit, dessine et encre durant seize numéros va finalement claquer la porte de chez Marvel en 1992 et associé aux autres stars de chez Marvel, Jim Lee (X-Men), Whilce Portacio (Uncanny X-Men), Erik Larsen (Amazing Spider-Man), Rob Liefeld (X-Force), Marc Silvestri (Wolverine) et Jim Valentino (Guardians Of The Galaxy), ils fonderont tous ensemble une nouvelle maison d’édition, dont le but clairement avoué dès le départ est d’être une troisième voieentre Marvel et DC où liberté et créativité seront les maîtres-mots.

Désormais son propre patron et sans avoir de comptes à rendre à personne, Todd McFarlane va lancer sa propre création, son propre justicier urbain. Spawn #1 paraît en 1992 aux Etats-Unis et il faudra attendre le joli mois de mai 1995 pour voir débouler ce nouveau titre en France aux éditions Semic. Ce premier numéro français reprend les deux premiers épisodes de la série soit la moitié de l’arc d’introduction du titre : « Questions ».
Comme prévu, McFarlane est seul à la barre, il écrit, dessine et encre son nouveau héros. L’auteur plante très rapidement le cadre de son histoire. Un étrange personnage, amnésique, vêtu d’un costume rouge et noir et armé de chaînes directement forgées en enfer apparaît à New York. Ses souvenirs et son passé lui échappent encore mais par bribes, il commence à se rappeler. Cinq ans ont passé depuis sa mort. Il s’appelait Al Simmons, était marié à Wanda Blake, travaillait pour le gouvernement américain en qualité de tueur à gages, a été trahi par ses supérieurs, tué puis envoyé directement enfer. Et comme dans le mythe de Faust, Al Simmons a pactisé avec l’Enfer : en échange de son âme, il pourrait revoir celle qu’il aime. Ainsi, le justicier de l’enfer est né et va très rapidement comprendre que les choses ne sont pas toujours celles qu’elles paraissent, et qu’il est très difficile de s’échapper de sa condition de pion, jouet des forces de l’Enfer et du Ciel.
Dans ces deux premiers épisodes, on retrouve ainsi avec plaisir le dessin si particulier de Todd McFarlane qui fait toujours mouche et on se prend à suivre avec plaisir l’intrigue cousue par son auteur. D’autant que dès cet arc d’introduction, de nombreux personnages de la mythologie du titre sont déjà présents : les deux policiers Sam et Twitch, Malebolgia, le Violator.

Enorme succès dès sa sortie, la série Spawn a certes depuis longtemps quitté les premières places dans le classement des ventes de comics aux Etats-Unis, mais pourtant la série poursuit sa route. Première série Image Comics à atteindre le #200 début 2011, Spawn poursuit sa route et s’apprête même à fêter l’an prochain ses vingt ans d’existence. Pour un suppôt de l’enfer tel que lui, l’immortalité semble lui être définitivement acquise.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1312 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/