Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

vendredi 1er août 2008
par Soyouz

Hancock


Un film sur un nouveau super-héros dont on n’a jamais entendu parler dans nos comic-books ? Normal, il a été créé spécialement pour le cinéma. Peu importe qu’il ne vienne pas de Marvel, DC, Image ou d’ailleurs : France-Comics se devait de vous en parler !

(JPEG) John Hancock est le genre de super-héros dont une ville aimerait bien se passer. Totalement irresponsable, tétu, irrespectueux, il ne fait que s’attirer l’ire des pouvoirs publics et des habitants de Los Angeles par ses (ex)actions plutôt ... destructrices. Sa popularité est donc au plus bas, jusqu’au jour où il sauve la vie de Ray Embrey, qui décide, en guise de remerciement, d’aider Hancock à se réhabiliter aux yeux du public et à devenir un vrai héros ...

D’entrée de jeu, c’est tonitruant : grosse scène d’action, personnage principal rapidement caractérisé, on est tout de suite dans le bain. Là où des films mettent une demi-heure à mettre en place l’histoire, Peter Berg nous donne l’impression qu’on a toujours connu Hancock. Faut dire qu’avec une construction d’histoire classique, cela aide aussi. Autre point faible du début (et typique de cette génération de réalisateurs), à trop vouloir donner du rythme, on a l’impression que la caméra est épileptique ou en manque, surtout que les plans rapprochés accentuent l’effet.

(JPEG)

Passé le démarrage, on s’intéresse un peu plus à l’histoire. On découvre les autres personnages, qui sont quand même un peu plus que des faire-valoir. Jason Bateman joue bien son rôle d’idéaliste naïf et Charlize Theron n’est pas la simple potiche de l’histoire (en tout cas, rien à voir avec ce qu’elle est lors des interviews !). Je ne vous en dis pas plus, au risque de livrer des indices sur les petites surprises du film qui donnent un peu plus d’intérêt que ce qu’on aurait pu initialement croire.

En tout cas, le film ne tourne pas seulement autour du premier protagoniste de l’histoire. On connaît le jeu de Will Smith par cœur, héros ou anti-héros politiquement incorrect, son jeu est le même. Surtout que son attitude, ses paroles, les situations sont faites pour être drôles (même si j’ai trouvé qu’au début, il en faisait un peu trop). Qu’on l’aime ou pas, on n’est donc pas déçu de ce côté-là, même si, pour la VF, la production lui a donné une voix plus grave.

(JPEG)
Quel costard pour super-héros !!!

On a donc droit à un film qui est plutôt bien équilibré, avec une bonne alternance entre les scènes d’actions (avec des effets spéciaux pas trop mal fichus, mais pas exceptionnels non plus) et les phases plus calmes (de comédie et de « tragédie »), une durée (1h32) qui ne nous laisse pas le temps de s’ennuyer, et un twist juste avant qu’on trouve le film trop banal ! De plus, les comicomanes ne peuvent pas être déçus par une mauvaise adaptation puisque c’est une création. En cherchant bien, on peut quand même trouver quelques références piochées dans notre média préféré. Je n’oserai tout de même pas le considérer comme familial, car je l’ai trouvé un peu violent pour les plus jeunes (d’ailleurs, je crois qu’il est déconseillé aux moins de 10 ans).

Donc, si vous aimez les super-héros, que Smith ne vous file pas de boutons et que vous voulez vous vider un peu le crâne sans forcément voir un nanar, n’hésitez pas, on passe un bon moment ... sauf pour le couple qui était à côté de moi pendant le visionnage. A croire qu’il s’était trompé de salle !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 3189 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/