Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

vendredi 1er février 2008
par Stefff56

30 jours de nuit


(JPEG) Barrow. Un bled paumé au bout du monde, en plein Alaska, qui possède une particularité : chaque année, pendant un mois, le soleil disparaît pour laisser place à la nuit. Belle occasion pour un groupe de vampires de venir semer la zizanie...

Adapter le comic-book de Niles et Templesmith n’avait rien d’évident : le style graphique de 30 days of night avait de quoi rebuter (non pas qu’il soit mauvais, mais terriblement particulier). Ingénieux, le réalisateur David Slade ne cherche pas la filiation graphique avec les dessins de Templesmith comme cela a pu se faire avec de récentes adaptations (300, Sin City). Plutôt que de singer les dessins de l’artiste, il se contente d’en reprendre certains designs et la palette des couleurs.

Les vampires de 30 Days of Night ressemblent beaucoup à ceux du comic avec leurs gros yeux noirs et leurs dents acérées. Slade prend son temps pour nous les montrer, attise lentement la curiosité du spectateur, à tel point qu’on peut les prendre pour des bêtes sauvages au début du métrage. Une fois leur aspect dévoilé, on se rend compte que le design original a été respecté.

Autre point réussi : les couleurs. Slade respecte la gamme de couleurs utilisée par Templesmith dans la BD. On retrouve parfaitement cette ambiance glaciale à base de tons gris et bleus. Et certains pans de la ville dans l’obscurité sont magnifiques.

L’un des gros soucis du film reste son manque de rythme. L’introduction est intéressante et bien posée, mais une fois la ville envahie par les prédateurs, le film donne le sentiment d’avoir grillé toutes ses cartouches et tire un peu en longueur. Le dernier quart d’heure permet heureusement de retrouver un peu de punch, mais le réalisateur aurait pu couper certaines scènes, le film y aurait gagné. Hormis ce soucis, l’adaptation est grosso modo fidèle et se permet même un final conforme au matériel d’origine.

30 Jours de nuit est une très jolie série B, parfaitement troussée et agréable, respectueuse de son matériel d’origine, qui aurait juste gagné à être un peu plus rythmée.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1882 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/