Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

mardi 15 mai 2007
par Soyouz

TMNT Les Tortues Ninja


Après trois films en « live », les quatre plus célèbres tortues du monde (seul Tortue Génial les rivalise) reviennent dans une version animée. Kowabunga !

(JPEG) Comment Leonardo, Raphael, Donatello, Michelangelo, maître Splinter, Casey et April vont déjouer la terrible machination d’un ennemi éternel (mais nouveau pour nos tortues) afin de tout simplement conquérir le monde.

Ce résumé ne peut que vous faire dire qu’on a droit aux Tortues Ninja que l’on connaît si bien, avec les skate-boards, les pizzas, les jeux vidéo, de la bagarre en veux-tu en voilà, etc ... Peu d’originalité en quelque sorte. Et bien si ! Si ces ingrédients sont en effet bien là, Kevin Munroe modifie le postulat de départ en ce qui concerne les relations entre les frangins : Leonardo est exilé pour apprendre à être chef et les trois autres qui sont restés à New York réagissent tous de manières totalement différentes.

Premier avantage : on repère tout de suite qui est qui, ainsi que les caractères et caractéristiques de chacun (chose que je n’arrivais pas forcément à faire quand je regardais le dessin animé).
Second avantage : pas besoin d’avoir une connaissance accrue de la série, sauf si vous voulez absolument savoir comment ces tortues sont devenues ninjas. Ici, pas de références multiples réservées aux fans.
Troisième avantage : on reste plus concentré sur les relations entre les personnages et l’évolution qu’elles peuvent prendre (je parle des relations, hein, pas des tortues !) que sur le classicisme du scénario.

La fraternité est un thème très fort du film. Dans les deux camps, on en voit deux facettes. Un film américain destiné aux enfants se finira forcément bien, mais dans une société où on a tendance à ignorer facilement sa « famille », à être indifférent à ses « frères » et « sœurs », cette petite leçon de morale, mais aussi de vie (car ce n’est pas parce qu’on n’est pas d’accord qu’on doit forcément s’oublier) n’est pas un mal, même pour les adultes. De plus, le film ne dure qu’une 1h25, donc avec les combats et l’intrigue, le message n’est pas non plus excessivement répété.

(JPEG)

Le graphisme en 3-D est bigrement réussi. C’est avec des films comme ça qu’on se rend compte que cette technologie a bien évolué et dans le bon sens. Du dessin avec une pointe de réalisme (les gouttes de pluie qui tombent sur les museaux des tortues, dans une ambiance citadine, avec ses lumières, ses bruits ... c’est superbe) sans faire dans la photographie : un vrai plaisir. Surtout que l’animation n’est pas non plus en reste, avec des combats époustouflants et très fluides (celui entre les deux frangins est vraiment très beau). Bref, vous aurez compris, que sans forcément faire dans le tape à l’œil, on en prend plein les mirettes, entraînés qu’on est avec les images et la bande son très dynamique.

Alors, peut-on conseiller ce film aux plus jeunes ? Peut-être pas, car il est tout de même plus sombre que les dessins animés et les versions cinématographiques précédentes. Mais il n’y a pas de réelles effusions de sang, pas de mort, la violence physique est limitée, même dans les combats. Je laisserai donc seuls juges les parents (pour info, il est précisé que c’est un film pour les plus de 10 ans, cependant je l’ai trouvé beaucoup plus abordable que Spider-Man 3 par exemple). Je le considère comme un bon film d’animation divertissant et familial, ni trop long, ni trop court. Aussi bien dosé que la meilleure pizza de New York en quelque sorte !

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1934 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/