Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

lundi 31 juillet 2006
par Christophe Colin

Superman Returns


2006. Un film de Bryan Singer, avec Brandon Routh, Kate Bosworth et Kevin Spacey .

(JPEG) Five Years Later. Cinq ans ont passé depuis que Superman a quitté la terre. La race humaine, ses amis et ses ennemis ont oublié l’homme d’acier. Ainsi, Lois a épousé le neveu de Perry White et a eu un fils. Lex Luthor est libre et compte bien redevenir l’ennemi absolu de l’humanité. Superman/Clark Kent revient donc à Metropolis et il doit reconquérir ce qu’il représentait pour les humains.

Après un bref résumé, parlons maintenant du film. J’ai eu l’impression de revoir le film de Richard Donner, tant Bryan Singer s’applique à recopier l’original (la scène de l’avion, la réplique Luthorienne « l’esprit sur le muscle », la machination terrestre de Lex, etc...).

(JPEG) Ce réalisateur a aussi renforcé le côté mythologique du personnage avec l’allusion à Prométhée et une scène d’anthologie où Superman soulève le symbole du Daily Planet, qui m’a fort fait penser au géant Atlas soulevant le poids du monde sur ses épaules. A l’opposé, Clark fait plus humain, tant il est pataud et maladroit, l’éloignant fort de son alter ego. L’acteur Brandon Routh est un bon choix pour les deux facettes de ce personnage.

Lois Lane est le personnage qui a évolué le plus depuis la trilogie des années 1980. Lois a presque mûri pendant l’absence de Superman, devenant même une mère de famille et une femme au foyer comblée. Kate Bosworth paraît beaucoup plus jeune que Margot Kidder dans ce rôle.

(JPEG)

Kevin Spacey, joue un Lex Luthor humain, habité par la haine de Superman et son obsession envers le Kryptonien, utilisant peu le côté comique que Gene Hackman avait développé sur ce personnage.

(JPEG)

Bryan Singer a-t-il réussi ce film ? Je pense que oui, les effets spéciaux sont à la hauteur de mes attentes, bien que j’ai été un petit peu surpris de voir souvent Sup planer. Les acteurs jouent juste et le scénario est fidèle à de très bons comics de l’homme d’acier, renforçant un petit peu le côté américain du personnage, sauveur du monde et super-gendarme de l’humanité. Par contre, la fin appelle une suite...

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 2502 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/