Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Batman & Superman #01


vendredi 30 septembre 2005
L'avis de Kab


Il y a un peu plus de deux ans, les pontes de chez DC tuaient Donna Troy. Quel rapport ? A priori aucun, sauf que les scénaristes ont depuis donné de multiples références qui amènent au futur Infinity Crisis, le plus gros crossover depuis Crisis On Infinite Earth. Et là où tout commence vraiment c’est maintenant dans Identity Crisis.

(BMP) Identity Crisis #1-2 :
Ralph Dibny est un ancien membre de la JLA, son corps peut s’étirer et c’est un brillant enquêteur. Sue est sa femme depuis de longues années et malgré tout ils sont encore amoureux comme au premier jour.
Un soir Elagonted man (le nom de héros de Ralph) planque avec Firehawk car Sue veut lui faire une surprise. La jeune coéquipière de notre héros le questionne sur sa vie avec sa chère et tendre épouse. Notre homme élastique lui raconte ses sentiments, leur première rencontre... C’est là que la planque s’agite, ils passent à l’action. En plein cœur de cette dernière (l’action) Sue appelle son mari à l’aide. Ce dernier plaque tout et rentre le plus vite possible chez lui, hélas il est trop tard. Après l’enterrement les héros déterminés se divisent en plusieurs groupes pour traquer les super-vilains. Ce meurtre va laisser des séquelles et dévoiler un des plus noirs secrets de la Justice League.

Brad Meltzer était un inconnu dans le monde des comics. Il n’avait fait jusqu’alors qu’un run de six numéros sur Green Arrow. Maintenant on s’arrache les talents de ce scénariste. Dans le 1er numéro l’émotion est mise en avant, Brad nous raconte l’histoire de Sue et Ralph pour mieux nous toucher par ce qui arrive ensuite. La scène de l’enterrement est superbe et pleine d’émotions. Le second épisode lance la chasse à l’assassin et nous dévoile ce que la JLA a fait de pire, l’ambiance est plus sombre et bien plus pesante.
Pour cette saga DC nous met un dessinateur talentueux au style assez old school (ce qui est un plus car les couv de Turner sont attirantes mais son style ne convient pas à ce type d’histoire). Rag Morales assure, les personnages sont très expressifs, le découpage agréable mettant en valeur les moments forts de ce début de saga, les arrière- plans sont omniprésents. Bref c’est excellent malgré quelques baisses de régime sur certaines cases (celles avec Sup chez ses parents).

Un scénariste de talent sachant manier tous les aspects d’un scénario et mettre autant en avant les sentiments que l’action, un dessinateur ayant un dessin où prime l’émotion, voilà qui laisse présager une bien belle mini-série, surtout qu’elle est indispensable pour la suite des évènements.

Mon Avis : Un régal et une obligation pour tous ceux qui veulent suivre DC en France.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1714 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/