Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

DC Universe #01


jeudi 25 août 2005
L'avis de Backlash


Panini Comics / DC

Ce magazine contient :
-  JLA #101
-  JLA Classified #1
-  Teen Titans #6
-  Flash #207

(JPEG) JLA #101 : Les larmes des dieux - partie 1

Quoi de mieux pour commencer un nouveau magazine relatif au DC Universe qu’un épisode de son équipe maîtresse, la JLA ?
Un incendie fait rage à Horon Industies et des victimes sont bloquées dans les locaux ... La situation paraît impossible à résoudre. Détrompez- vous, c’est un boulot pour Superman.
Enfin pas vraiment. La situation est plus compliquée puisque le bâtiment est sur le point de s’effondrer. Un homme doté d’une super force vient prêter main forte à Superman en maintenant les structures pendant que notre ami en collant bleu fait sortir les gens coincés. Sauf que ... Kraboom. Oui, le Big Blue a accompli sa mission mais le super héros qui était à l’intérieur a perdu la vie car il n’était pas si invulnérable que ça.

Pour l’écriture de cet arc story, c’est Chuck Austen qui s’y colle et ce dernier est assisté par Ron Garney qui s’occupe des dessins.
Autant le dire tout de suite, les dessins c’est pas du Turner (en même temps est-ce un mal ?). Les dessins peuvent paraître au premier abord pas terribles mais se révèlent assez agréables en fait.
Par contre, le scénario est la faiblesse de l’épisode. Austen nous fait assister à une explosion, puis par la suite aux remords de Sup. C’est bien maigre et, en deux minutes, la lecture est finie et on se dit : “Oui ? Mais encore ?
Bref on reste sur sa faim. Espérons que la suite sera plus intéressante et qu’il se passera plus de choses dans les prochains épisodes. Hop on passe à la suite, à savoir ...

JLA Classified #1 : L’île des puissants

Cet épisode débute par une arrivée du Corps International des Ultramarines, sorte de JLA à la sauce british (NdSgt : Raaah, mais non, c’est un groupe international ! cf la chro en VO où je me suis fait taper sur les doigts), qui a pour but de stopper une insurrection et de libérer des otages. Sauf que nos amis anglais rencontrent quelques difficultés. Mais où est donc la JLA ?

S’il y a quelque chose de certain, c’est qu’à la lecture de cet épisode les nouveaux lecteurs seront perdus. Surtout que Grant Morrison utilise pas mal de références vis à vis d’anciennes histoires.
Commençons par les Ultramarines, ces derniers ayant fait une apparition dans JLA #24-26. Nous retrouvons dans ce numéro trois des quatre Ultramarines originaux : Warmaker, Glob (que l’on voit au détour d’une page dans la salle d’eau) et 4D (qui peut exercer un contrôle sur les dimensions). Ajoutons à ceux-là des « nouveaux héros » tel que Chevalier et Ecuyer (Knight and Squire en VO qui sont les nouvelles versions des personnages apparus dans les années 50 et faisant partie du Club of Heroes) , Goraiko et Jack O’Lantern.
Est aussi mentionné l’univers enfant de Qwewq. D’abord mentionné dans JLA #12, cet univers enfant était protégé et nourri par les héros de Wonderworld. Apparemment il a survécu à la destruction de Wonderworld.
Le plus fort, c’est que ces références (celles des épisodes de JLA) sont tirées d’épisodes écrits par Morrison lui-même. De plus, cet épisode et les suivants serviront peut-être de référence à de futurs projets. Je n’en dirais pas plus pour garder la surprise.
Le numéro est plutôt orienté action. Je pense que les explications viendront par la suite.

Les dessins d’Ed McGuinness sont tout simplement magnifiques. Etant vraiment fan de ce dessinateur je suis très heureux de voir des dessins vraiment bien faits sur une histoire menée par le maître Morrison.

Malgré les multiples références, ce numéro est excellent et nous fait oublier l’épisode moyen de JLA.

Après les deux titres sur la grande équipe du DC Universe on passe à leurs petits protégés.

Teen Titans #6 : Guerre et Paix

Suite à la confrontation entre un Deathstroke possédé par tuuuuuuut et les Teen Titans, c’est l’heure du repos pour nos Jeunes T ... Enfin pas vraiment du repos mais plutôt une réunion avec leurs aînés de la JLA. Et cette réunion s’annonce explosive.

Cet épisode m’a bien déçu. En effet, il est bien moins bon que les précédents. Geoff Johns nous a habitué à bien mieux. En gros, c’est une petite baston entre les TT et la JLA suivie d’une petite explication.

Niveau dessin Mike McKone assure toujours autant. Les visages sont bien détaillés, ne se ressemblent pas. Bref c’est beau.

Le cliffangher est bien trouvé. Vraiment parfait et bien choisi et donne envie de voir la suite : que peut bien avoir en tête le personnage à l’origine de cette chute ? Seul l’avenir le dira mais il faudra être assez patient.

En définitif, on a un épisode sympa, sans plus, un épisode de transition entre 2 arcs qui ne restera pas dans les mémoires.

Finissons avec la dernière série de la revue ...

Flash #207 : Heure de pointe

Dans cet épisode Flash nous raconte les dernières péripéties qu’il a vécues : sa femme a perdu leurs enfants, suite à l’attaque de Zoom. Ajoutons à cela que Flash avait perdu la mémoire suite à l’intervention du Spectre, Hal Jordan, voulant faire oublier l’identité de Flash connue de tous, a réussi à le faire mais par la même occasion a donc effacé les souvenirs de notre héros.
C’est grâce à l’intervention de Batman que Flash retrouva la mémoire. Tous ces évènements nous les verrons dans les futurs Monsters Flash (le premier sort en octobre).
Flash est donc toujours le gardien de Keystone City et les habitants de cette dernière ont organisé un Flash Day pour rendre hommage à leur héros et protecteur. Tout semble calme, pourtant quelque chose se prépare ...

Nous retrouvons Geoff Johns pour la seconde fois dans ce magazine, il n’est plus nécessaire de présenter cet auteur. Et il est en grande forme : l’épisode est bien plus intéressant que celui des TT. On pourrait croire que tout s’arrange pour le héros, oui peut être, mais est-ce le cas pour l’homme derrière le costume ? Hé bien, non ! Tout va mal pour Wally West puisque sa femme Linda le quitte.
Je trouve cela très bien pensé de la part de Geoff Jones. Tout à l’air de bien aller pour le héros mais l’homme est gravement marqué par les conséquences de sa vie super héroïque. Et après la terrible nouvelle du départ de sa femme, arrivent les problèmes pour le héros. En effet, les Lascars (je préfère cent fois ’Rogues’ mais bon) sont de sortie et fichent le souk.
Pour le moment ces derniers ne doivent rien dire au jeune lecteur de Flash mais avec les Monsters et les prochains épisodes, normalement la situation sur ces derniers devraient s’éclaircir.

Côté dessins, c’est Howard Porter qui s’en occupe. Autant dire que ces derniers ne doivent pas plaire à tout le monde mais cependant son style est vraiment agréable je trouve.
Les dessins collent assez bien aux personnages, les effets de vitesse, les éclairs, les ralentis aussi. Tout ça est vraiment bien fait.

Avec un bon scenario et des dessins agréables cet épisode est mon coup de cœur de la revue et vu ce qui va se passer par la suite Flash devrait se hisser au top de la revue vis-à-vis des autres séries. Cela semble bizarre pour une revue comptant 3 « titres avec des équipes ».

Voilà, DC Universe s’en tire plutôt bien pour un premier numéro, quoique cela reste assez moyen. Heureusement que Flash et JLA Classified sont là pour compenser les deux autres titres qui, pour ce numéro, étaient assez décevants.
Espérons que le mois prochain toutes les séries seront de qualité. Une chose est sûre avec cette revue et « ses sœurs », Batman et Superman, DC s’implante assez bien en France et on espère que cela durera longtemps.

Avis général : Courez l’acheter si vous ne l’avez pas car la suite s’annonce passionnante.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1609 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/