Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : Dossier Interview Laurent Lefeuvre


Dernières chroniques V.F.
Divine Right #10 : Et ils vécurent heureux
Divine Right : Divine Intervention #01-04
L’âge d’or de la bande dessinée américaine : Frayeurs
Le Garde Républicain #02
Les Partisans : La nuit la plus courte !
The Brave and the Bold (Vol.1) #109 : Gotham Bay, sois mon linceul !
Dernières chroniques V.O.
Doctor Who Annual 2006 : Mr Nobody
Doctor Who Magazine #363-364 : A groatsworth of wit
Secret Origins (Vol.3) : Cyborg, Red Hood & Mera

Aspen Comics #03


mardi 9 août 2005
L'avis de Hush


Avec cet Aspen Comics #3, les magazines dédiés à l’univers de Michael Turner se suivent et se ressemblent. Après un numéro un qui présentait le retour de Fathom dans nos vertes contrées et la seconde parution que l’on pouvait comparer à un catalogue (mais quelle mise en bouche !), Aspen #3 joue sur ces deux tableaux.

Aspen Comics/ Delcourt comics

(JPEG)
-  Univers de Fathom : « A l’aube de la guerre #3 » et « Cannon Hawke : glacial sortilège »

Nous retrouvons respectivement la suite des aventures de Kiani et de Cannon Hawke.

Ce sont les chroniques de cette dernière qui restent les plus agréables à lire. Sur une vingtaine de planches, J.T. Krul et Talent Caldwell narrent la réaction de la jeune guerrière face à l’enlèvement de Maître Casque. Rappelez-vous que le « Senzen » fut enlevé par l’Amiral Maylander dans les épisodes précédents de « A l’aube de la guerre ». Les artistes tissent une histoire teintée de trahison, dont l’accusé semble lié à une certaine lame...je n’en dis pas plus ou peut-être est-ce un leurre ? Outre une histoire bien tissée (avec de nouveaux personnages notamment) et construite en ellipse, le récit graphique est de haute volée si on excepte de légères imperfections (visage de Kiani notamment). Beaucoup moins prononcé dans son style, ce dessinateur de « Talent » mettra d’accord la plupart des fans de comics, contrairement au Maître T. Cette partie se révèle l’un des meilleurs épisodes nouvellement parus.

En ce qui concerne la série dédiée à Cannon Hawke, on retiendra surtout le développement du personnage à travers un cauchemar. En effet, le héros se remémore souvent Taras, un de ses ennemis mort sous ses coups. C’est une nouvelle fois le scénariste de la maison, J.T. Krul, qui se charge de rédiger l’intrigue et les dialogues. C’est sur ce second point que l’écrivain arrive à se mettre en avant à travers de très bons dialogues hors-champs entre Cannon et Taras. L’impression de s’immiscer dans le rêve éveillé du Héros est une réussite. Niveau graphique, si ce n’est ni du Caldwell, ni du Turner, Koi Turnbull commence à se faire une place de choix au sein du studio Aspen. Cet artiste rend une copie sans grand défaut mais sans grande qualité graphique non plus (comprendre que son trait a peu de charme). Je soulignerai en revanche le découpage opéré par l’artiste, assez classique mais très limpide et facile à suivre. C’est sûrement l’un des artistes à suivre, s’il accepte de prendre quelques "risques". Ce "beginnings" de sept pages s’avère un supplément non négligeable.

-  Soulfire : « Désir »

A l’occasion de l’article consacré à Aspen Comics #2, je portais à vos oreilles l’aspect catalogue de la publication française. Rappelons une nouvelle fois que Michael Turner adore mettre l’eau à la bouche en multipliant les courts mais aguicheurs récits. Après le prologue de Soulfire, véritable claque graphique du dernier numéro, c’est au tour de ...Soulfire de raviver la flamme !!!

Nous avons droit à six planches graphiquement ahurissantes orchestrées des mains du Big Boss d’Aspen et de son génial coloriste, Peter Steigerwald. Ces dernières mettent en scène le supposé ( ?) méchant de l’histoire : Lord Rainier. Le personnage est graphiquement magnifique, à l’instar du dépaysement de Soulfire. Michael Turner dessine à merveille les paysages et temples tibétins. Jeph Loeb, qui a lancé les premiers épisodes de la série aux Etats-Unis (J.T. Krul reprend la suite), développe un sanguinaire mais royal guerrier à la recherche d’un artefact. Un mystère que nous reverrons asurément dans les futurs épisodes. A mon humble avis, Soulfire se positionne potentiellement comme LA série à suivre dans la revue de Delcourt. Mais vivement un consistant épisode !

En conclusion de cet article, Aspen Comics #3 dépend notamment du matériel mis à disposition par le studio américain. Si ces petits récits sont de grande qualité ( même si la série Soulfire se révèle bien supérieure au reste de la concurrence), on attend un "vrai" rythme de croisière avec un « vraie » ration de Fathom (que l’on a ici) et une création complète du Studio. Une fois atteint, la revue se définira comme la bouffée d’air frais au sein de l’offre kiosque.

Avis : A réserver à ceux qui veulent lire autre chose et aux fans du Maître. Les autres, circulez.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1079 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/