Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Top Comics #1


mercredi 8 juin 2005
L'avis de Soyouz


Delcourt Comics

Un nouveau périodique pour le label Delcourt Comics qui regroupe trois séries Top Cow, qui est loin d’être l’un des meilleurs éditeurs sur le marché américain. Mais avec des noms comme Waid, Silvestri, Daniel, Jurgens, Oeming ou Van Sciver, on est curieux de voir ce qu’il y a dans ce magazine.

(JPEG) Hunter killer #0

Une police de surhommes (mutants, extra-terrestres, ... ?) inconnu du public, vivant complètement en marge de la société, est à la recherche d’une de leurs semblables, moins altruiste, qui aurait déjà fait quelques ravages. Seulement, il semblerait qu’ils ne soient pas les seuls sur cet objectif...

Voilà un petit aperçu des douze pages de ce numéro. Vraiment très peu pour savoir ce que sont réellement les Hunter Killers et leur communauté. Je n’ai pas trouvé le résumé de Delcourt très clair, j’ai seulement compris que des surhommes vivaient sur Terre, cachés des humains, et qu’ils avaient leur petite gendarmerie à eux pour éviter tout débordement.

Donc, pas grand chose à dire sur le travail de Mark Waid, puisqu’il nous met tout de suite au cœur de l’intrigue en mettant en avant ce qu’il me semble être les premiers personnages principaux (en tout cas, ils sont sur la couv’). Rien de bien exceptionnel non plus (pour l’instant).

Le big boss de Top Cow ouvre donc ce mag’ dédié à ses productions (à tout seigneur tout honneur) et il produit son travail habituel très reconnaissable. En plus, 1/3 de l’histoire n’est que baston, donc il a moyen de se faire plaisir, mais en oubliant comme souvent pour ces scènes les arrière-plans et les décors. Bref, cela reste du pur style Top Cow, mais il y a vraiment pire (voir après). J’attends la suite et un peu plus de consistance pour me prononcer sur cette série.

Humankind #1

Sur une planète semblable à la nôtre du nom de Thera, les habitants peuvent surveiller tous nos faits et gestes (la télé réalité grandeur nature !), à un tel point qu’ils ont copié certains de nos systèmes de fonctionnement (alors là, je ne sais pas s’ils ont eu raison). Mais les Thérans ne se sont pas arrêtés là : fans de génétique, ils sont allés jusqu’à reproduire des humains pour en faire leurs esclaves (je vais me faire tatouer un C et un TM moi). Alors, qu’est-ce qu’il peut se passer quand un vrai terrien atterrit sur cette planète, qu’on fait des expériences sur lui, qu’il arrive à s’enfuir et qu’il met le souk un peu partout dans la communauté humanoïde ? Et bien on lui envoie aux trousses un flic, mais l’enquête ne va évidemment pas être aussi simple que ça ...

Bon, alors, il paraît que Tony Daniel, c’est comme Turner : on n’aime ou on n’aime pas, mais il fait toujours réagir. Alors avant d’avoir la flopée de critiques, je précise que j’avais apprécié cet auteur-dessinateur sur The Tenth, voire même F5 et Silke. J’attendais donc cette série avec une relative impatience.

Et bien là, grosse déception. On reconnaît le style mais les dessins sont insipides et même mal finis sur certaines planches si bien qu’on croit que c’est baclé (ça ne fait pas bien du tout pour un numéro #1 sensé attirer les lecteurs). Evidemment, faut pas compter sur les décors et si cela continue il faudra qu’on trouve un autre terme que « habillé » pour caractériser les personnages de cet artiste (on arrive là au maximum du minimum). Alors, je me dis que j’ai vieilli, que je n’apprécie plus ces dessins pour ados pré-pubères, mais non. Je vais revoir mes The Tenth et je me dis que Humankind, c’est vraiment pas beau.

Alors je me rabats sur le scénario. Allez, il a un vrai concept là, le père Daniel. Mort de rire. Ce n’est pas la finesse qui étouffe cette « œuvre ». Il crée un univers. Très bien, jusque là, pas de problème. Mais il n’en développe rien (enfin, sur ce que j’ai pu lire de cet épisode). Pour le concept, c’est du pur copié-collé de The Tenth (le héros-monstre principal ne vous rappelle personne ?). J’arrête là, c’est pas la peine que j’en rajoute.

Common Grounds #1-2 (1ère partie)

Le voilà le concept de ce magazine. Common Grounds est un bar où l’on prend des petits déjeuners et mange des pâtisseries à longueur de journée. Mais la particularité de l’endroit, c’est que les clients sont des super-héros et des super-vilains. Il y a des règles à respecter, notamment celle de ne pas se battre dans ces locaux.

Un numéro américain comporte au moins deux petites histoires. Chaque histoire est scénarisée par le créateur de cette série, Troy Hickman et si Dan Jurgens (Thor, Cap America, Superman...) en dessine une, l’autre est laissée à un artiste différent à chaque fois. Dans ce Top Comics, on a droit à Michael Avon Oeming (Powers et dernièrement sur Thor) et Ethan Van Sciver (New X-men, Green Lantern : Rebirth entre autres). Et quand je vois la liste des prochains prétendants, c’est quand même plutôt alléchant.

Si ce genre de lieu existe déjà chez divers éditeurs (Notamment le Warriors chez DC ou dans la série Deadpool chez Marvel), le fait d’en faire une série est relativement nouveau. Les thèmes exploités sont assez divers et ici, on a droit à un exposé des tracas quotidiens d’un super-héros, une discussion très humoristique entre deux ennemis et un récit plus sombre et plus réaliste. Les scénarii sont construits de manière assez bien proportionnée : les fins et les débuts ne sont ni trop longs, ni bâclés et en plus ils sont plutôt adaptés au dessinateur. Donc, une bonne osmose et une bonne surprise.

Un petit mot quand même sur le rédactionnel. On a un article pour chaque série, avec un plus complet sur Common Grounds (la génèse). Je trouve le sommaire plus explicite que sur Aspen Comics, les crédits sont bien tous présents et il n’y a pas besoin d’aller les chercher à droite ou à gauche. Bon point à ce niveau là.

Donc, après être resté sur ma faim avec Hunter Killer et déçu par Humankind, la bouffée d’air frais Common Grounds m’a fait le plus grand bien. Je vous conseille donc ce périodique au moins pour cette série. Moi en tout cas, je continuerai pour celle-ci, pour voir ce que va réellement produire le duo Waid-Silvestri et pour vérifier si ma critique très négative de la série de Daniel est fondée.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1815 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/