Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Spider-Man #064


mercredi 18 mai 2005
L'avis de Hush


Marvel France

-  Vous prendrez Monsieur ?
-  Le menu habituel s’il vous plaît, avec en entrée le quatrième épisode de MK ; en plat de résistance, je prendrai un petit Amazing et en dessert votre Spectacular mousse au chocolat. Voilà ça sera tout. Excusez-moi, vos toilettes sont-elles propres ?
-  Tout à fait, monsieur. Pour votre retour, nous avons remis votre papier préféré, un comic de Vénom.
-  Quelle attention.

(JPEG) Marvel Knights : Spider-Man #4 : Parmi les morts

On reprend au même endroit pile où le cliffhanger du mois dernier nous avait laissé. Le Vautour se retrouve droit devant un Spider-Man mal en point depuis son précédent combat face à un Electro survolté. Notre héros est groggy mais surtout sans costume !

Mark Millar poursuit son run (de douze épisodes) en maltraitant un Peter Parker et son identité. En ce qui concerne la sacro-sainte identité secrète, l’omniprésent scénariste de la Maison des Idées joue avec le feu.
Quoiqu’il en soit, Parmi les morts se résume à une succession de scènes de baston bien dans le grand style bourrin et ne laisse aucune place à une once de raffinement. Quant aux dessins, nous retrouvons le couple Dodson pour rendre cette ambiance ultra violente et quelque peu gore. Entre les gros plans bien sanglants et les bourre-pifs à volonté, le couple d’artistes reste inspiré. Leur style ravit tant pour l’action que pour les superbes plantes du récit. C’est peut être le travail graphique qui sauve un MK : Spidey doté d’un scénario assez léger.

Bref, si vous aimez les coups de poings et compagnie, vous allez adorer et vous en redemanderez. Les autres se questionneront sur l’utilité d’un tel titre. J’ai l’impression que Millar tente une "Kevin Smith sur DD" mais en plus violent. On retrouve cette narration à la Hush mais l’histoire en moins.

Toutefois, il faut reconnaître que notre tisseur recense une flopée de titres entre le royal Amazing, le complémentaire Spectacular ou l’intimiste Unlimited. Entre ces derniers, ce Marvel Knights se place comme le bourrin de service. On ne va pas cracher sur un soupçon de baston !

Amazing Spider-Man #510 : Passé recomposé

Peter reçoit d’étranges lettres de la défunte Gwen Stacy. La dernière en date se révèle inquiétante mais doit détenir des indices sur le ou les manipulateurs. Ce brave Spidey se décide à rendre visite à l’inspecteur Robert Redford pour de plus amples détails. John M. Stracynski déroule cette intrigue autour d’un véritable mythe du comic-book, en la personne de l’éternel amour de Peter. Le tout reste bien amené jusqu’à un cliffhanger de folie. Et pan dans les dents ! Alors oui ça fait mal. A l’instar de M. Millar sur MK et dans un autre thème, JMS joue avec le feu : Gwen est un mythe. Prudence donc, le scénariste marche sur des œufs.

Côté dessin, c’est avec un certain plaisir que je dévore les planches d’un Mike Deodato Jr, qui aura finalement trouvé rapidement ses marques sur le titre. Beaucoup de finesse, d’expressivité sur les visages et un découpage léché font de cet épisode une quasi-référence. Un sincère coup de cœur même si le côté illustration et le manque de pep’s touchent certaines cases, je pense en particulier aux scènes d’action. Ca faisait longtemps que je m’étais régalé sur un comic.

Vis-à-vis de l’ambiance de Passé recomposé, il faut reconnaître que John Romita Jr n’aurait pas été l’artiste de la situation. En conclusion, cet Amazing est très grand, presque scandaleux et honteux vis-à-vis du sujet traité. Un titre prenant.

Spectacular Spider-Man #17 : Métamorphose

Le prologue se poursuit pour notre tisseur après sa rencontre avec la Reine Ana. Je ne vais pas en dire plus tant cet épisode fut trop bon pour spoiler quoi que ce soit. Paul Jenkins développe la Reine, son histoire et sa rencontre avec Captain America. Le tout est tranquillement amené jusqu’à une certaine case finale assez horrible pour notre Héros.
Ma grande surprise fut le retour de Humberto Ramos, l’artiste originel du second volume de la série. Bien que son art divise, il faut reconnaître que peu de dessinateurs réussissent à donner cet aspect arachnide à Peter.
Ce Spectacular continue d’étonner. Si le scénario et le dessin restent de qualité, il manque juste qu’une suite digne de l’amorce de Métamorphose ! A suivre.

Vénom #17 : Retournement de situations

Une minute de silence s’il vous plaît ... on arrive à la fin du cauchemar. A noter que c’est la nouvelle série Team-Up qui va remplacer Vénom. Des malheureux dans l’assistance ? Non ? Allez on conclut.

En définitive, le mag’ perdure dans la qualité à travers des titres forts. MK ne surprend guère mais joue la carte de la baston bien méchante, Amazing s’attaque dangereusement au mythe Gwen Stacy et Spectacular poursuit sa route vers la Séparation. Si on excepte Vénom, le mag’ se révèle de bonne qualité.

Avis : Vivement conseillé.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1109 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/