Nous sommes le , bienvenue ! Derniers dossiers en ligne : En travaux


Dernières chroniques V.F.
Dernières chroniques V.O.

Hellboy : Histoires bizarres #01


lundi 9 mai 2005
L'avis de Backlash


Delcourt

Volume totalement indépendant dans la chronologie d’Hellboy, ce bouquin nous livre 13 histoires courtes sur le personnage créé par Mike Mignola.

De nombreux grands noms sont conviés à l’exercice : Joe Casey, John Cassaday, Alex Maalev, Fabian Nicieza, Eric Powell ... Venons en aux histoires.

(JPEG) Midnight Cowboy :
Cette histoire courte se passe à la fin de l’année 1947 lorsqu’Hellboy n’est encore qu’un enfant. Il traîne avec son chien près du hangar 7 où il se passe de drôles de choses. Lorsque son chien lèche le sol inondé d’une substance verdâtre, il subit une transformation des plus étranges.
Ce récit plutôt comique est à la fois scénarisé et dessiné par Eric Powell (The Goon bientôt en VF) et est vraiment sympathique à lire. Un seul reproche, c’est vraiment trop court. On aurait aimé voir davantage d’aventures de ce jeune Hellboy.

Hanté :
Hellboy arrive dans une maison où des fantômes font la fête. Il doit se débarrasser des esprits frappeurs mais il ne les voit pas. Ces derniers en profitent pour le faire tourner en bourrique.
Ce court récit est écrit par Tom Sniegoski et dessiné par Ovi Nedeleu. Cette histoire est bien sympathique et assez drôle.

Histoire de famille :
Cette histoire scénarisée par Sara Ryan et illustrée par Steve Lieber est déjà plus sérieuse comparée aux deux précédentes.

Hellboy va voir une famille pour leur emprunter un livre sur l’occultisme. Hélas, l’ambiance au sein de la famille n’est pas au plus haut. La femme et le mari se disputent, et l’enfant veut montrer quelque chose à Hellboy. Un fantôme serait à l’origine de ces disputes mais qui contrôle ce dernier ?

Voilà la première enquête d’Hellboy dans ce volume et je vous laisse découvrir qui est à l’origine de tous ces troubles au sein de la famille.

Chaud :
Voilà une histoire au scénario simple mais efficace signé Randy Stradley et crayonné magnifiquement par Seung Kim. C’est la seule histoire en noir et blanc du volume mais aussi la plus belle graphiquement.

Hellboy enquête au Japon dans un petit village où 6 personnes ont été dévorées près d’une source thermale. Hellboy décide de s’y baigner. Que va-t-il se passer ?

Les enfants du Mont Noir :
Voici la première histoire du volume où Hellboy n’est pas présent. Cette histoire contée par Fabian "New Thunderbolts" Nicieza et dessinée par Stefano Raffaele nous emporte en 1896 sur le Mont Noir où se trouve un ordre de prêtres et où ont lieu des événements étranges, ceux-ci semblent liés à Baba Yaga (NdSgt : la sorcière des contes russes).

Cette histoire est sympathique à lire mais n’apporte pas grand chose.

Hellboy fait son cirque :
En voilà une histoire intéressante, où sont présents Hellboy, Abe et Liz. Douze enfants sont portés disparus et un cirque ne serait pas innocent concernant leur disparition.

John Cassaday assure autant la partie scénario et la partie dessins et cela pour notre plus grand bonheur. C’es beau, agréable à lire mais c’est court. Dommage mais on remercie mister Cassaday quand même.

Risques aériens :
Voilà une histoire que je n’ai pas aimée. Scénarisée par Joe Casey et dessinée par Steve Parkhouse. C’est l’histoire d’une connaissance d’Hellboy qui veut battre un record avec un espèce de Jet pack. Lecture qui ne sert pas à grand chose. Passez votre chemin.

Temps de pause :
Comme la précédente, je n’ai pas apprécié cette histoire écrite et illustrée par Bob Fingerman qui a essayé de nous pondre un récit hilarant mais qui, en définitive, n’est pas super. Hellboy ressemble à un gorille, je vous assure que la partie graphique m’a déçu, je me suis dit si c’est drôle ça peut le faire et ben non ça le fait pas. Encore une fois passez votre chemin.

Abe Sapiens, Star du BPRD :
Enfin ça redevient intéressant, Abe Sapiens rêve d’être la star du BPRD et Hellboy se retrouve en quelque sorte un looser.

Ce délire raconté par John Arcudi et dessiné par Roger Landgridge est tout bonnement excellent. Excellent, mais trop court. C’est bien dommage.

La malédiction du napperon hanté :
Cette petite histoire dessinée par Eric Wright et scénarisée par Mark Ricketts tourne autour de Kate Corrigan qui hérite d’un napperon de sa mère, dans lequel habite son esprit. Cette histoire est hilarante. Le fantôme de la mère s’occupe encore de sa fille comme si cette dernière était une gamine.

Terreur intérieure :
Cette histoire est une de mes favorites. L’héroïne n’est autre que Liz. On assiste à une alternance entre la trame principale, à savoir une famille qui se fait terroriser par un poltergeist, et Liz qui se rappelle de la mort de ses parents et qui culpabilise.

Jason Pearson assure autant sur le scénario que sur les dessins. Nul doute qu’il s’est inspiré de « l’exorciste » . On en ressent fortement l’influence.

Mort-né :
Hellboy, Liz et Abe sont à l’hôpital avec d’autres agents du BPRD. Ils attendent la naissance d’un enfant qui pourrait poser des problèmes au BPRD quand il grandira. Hellboy s’endort et fait un songe des plus étranges.

Alex Maleev et Matt Hollingsworth s’occupent de l’histoire et la partie dessinée est réalisée par Maleev. On a droit à un récit noir autant par les dessins que par l’ambiance. Il y a peu de narration mais les scènes sont pour le moins suggestives. Très bonne histoire.

Trouble fête :
C’est l’anniversaire d’Hellboy et ses amis lui organisent une fête. Celui-ci n’a pas l’air de vraiment apprécier l’initiative.

Tout comme moi en tant que lecteur. Les dessins sont trop simplistes et moches. L’histoire, y en a-t-il une ? Comme vous l’avez sans doute remarqué, je n’ai pas trop apprécié.

Bilan du volume :
On a donc une majorité d’histoires courtes bien sympathiques et 3 histoires, voire 4, moyennes voire mauvaises.

Ajoutons à ça une postface de Mike Mignola, le papa du démon sans cornes, et une galerie avec des illustrations de divers artistes. Figurent aussi un sketchbook sur les histoires que l’on trouve dans ce volume et un petit bonus à la fin, à savoir des sketchs de Johnson le Homard par John Cassaday qui réalisera une histoire courte sur Johnson dans le second volume.

Pour conclure, ce recueil est très intéressant et accessible à tous, autant le novice que le fan d’Hellboy. Jetez-vous dessus, vous ne le regretterez pas du tout. Je dédie cette chronique à ma mère car c’est le premier comic qu’elle a lu et cela lui a plu.

Envie de discuter à propos de cet article ?
Créez un topic sur notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/

Une erreur ? Un oubli de notre part ?
Pas de soucis : envoyez-nous un mail pour que nous corrigions francecomics@gmail.com

Cet article a été lu par 1180 visiteurs

France-Comics est un site animé par des rédacteurs bénévoles. Vous pouvez prendre contact avec nous via notre forum : http://france-comics.dynamicforum.net/