Une équipe de flics ripoux arpente les égouts de Gotham, ignorant le danger qui y rode. C’est dans la puanteur et le moiteur de l’endroit qu’ a élu domicile Killer Croc. L’homme qui ressemble à un alligator n’a pas toujours été comme ça mais une enfance difficile et un physique aussi disgracieux que le sien l’ont emmené vers le crime. Il a plusieurs fois affronté Batman et son acolyte Robin. C’est même lui qui lui donna quelques idées comme le fait d’avoir des disciples. Aujourd’hui, Killer Croc règne en seigneur sur les dessous de la ville.

Après avoir été submergé et déchiqueté, il ne reste plus que deux membres de l’équipe de flics tripoux et ils découvrent avec horreur que Croc à des gens qui le suivent et sont prêts à tout pour lui comme lui pour eux. Ces policiers recherchent en fait la clé d’un autre flic qui aurait des infos sur leurs magouilles. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’il fut à une époque la seule personne gentille pour Croc. L’homme alligator est bien décidé à se venger

Tim Seeley offre un épisode classique concernant le plus bestial des adversaires de Batman. Le scénariste y mélange origines et intrigue du jour. C’est bien fait mais pas très original. Par contre, la fin positionne Killer Croc dans un registre qu’on ne lui connaissait pas. Il est désormais le chef d’une bande de personnes souvent pauvres voire très pauvres et il règne sans partage sur les souterrains de la ville, ce qui lui donne le plus vaste territoire de Gotham.

Francis Portela m’est inconnu mais j’ai bien aimé son style graphique même si son héros principal est le moins bien dessiné. Les planches sont agréables, les personnages expressifs, la narration fluide, c’est agréable et bien fait. Je pense suivre cet artiste par la suite.

Mon avis : Un épisode classique mais bien fait qui positionne Killer Croc comme une futur menace à prendre au sérieux.

Parution française dans Batman Saga Hors-Série #05 aux éditions Urban Comics.

Catégories