Jobremus Bojeffries est un père de famille presque comme les autres. Il a une fille et un fils, Ginda et Reth, deux oncles, Raoul et Festus, un bébé et un grand-père vivant dans sa maison. La seule différence est que Raoul est un loup-garou, Festus un vampire, le grand père un tas de protoplasme et le bébé dégage assez d’énergie nucléaire pour illuminer l’Angleterre et le pays de Galles réunis. Création d’Alan Moore et de Steve Parkhouse, Top Shelf a réuni cette année dans un album tous les comic-strips publiés ailleurs dans d’autres revues.

L’ensemble est une satire de la société anglaise et chaque strip a un sujet différent. On rencontre ainsi un collecteur des impôts venu récupérer des taxes locales impayées depuis plus d’un siècle par la famille Bojeffries. Il subira un sort à la fois bizarre et comique. Raoul a droit à une nuit dehors à un repas organisé par son travail et Festus subit les affres de l’obscurité. Ginda essaie ensuite de rencontrer quelqu’un, la famille part en vacances, fête Noël et leur rue fait l’objet d’une comédie musicale. Les Bojeffries sont ensuite le sujet d’un reportage télé, se brouillent et se retrouvent dans une émission de télé-réalité où leur maison est reproduite à l’identique après avoir été détruite.

J’avais entendu parler de cette bande dessinée mais je ne savais pas exactement ce que c’était. L’ayant aperçue à la librairie anglaise Planète Interdite avec les noms de Moore et de Parkhouse sur la couverture, je me suis laissé tenter et j’ai bien eu raison. L’humour est bien trouvé et il y a du génie dans ces pages, ce qui n’est pas très étonnant vu que c’est écrit par Alan Moore.

Le barde de Northampton dépeint bien la société anglaise des années 1980 et montre finalement avec une bande de monstres les travers de l’Angleterre de cette époque. Le dessin caricatural de Parkhouse est l’écrin idéal pour les pitreries de Moore et j’avoue là aussi avoir été surpris car je ne m’attendais pas à trouver cet artiste ici vu que j’avais lu d’autres projets un peu plus « sérieux » comme Dr Who ou The Dreaming où il est scénariste ou dessinateur. Je ne pensais qu’il était capable de ce type de dessin à la fois réaliste et caricatural et il se sort à merveille de cette mission.

Mon avis : Fortement Conseillé.

Publication VO aux éditions Top Shelf.

Catégories