Willow continue sa quête pour ramener la magie sur Terre. Son chemin l’amène en Angleterre chez Angel et Faith. La visite n’est pas de courtoisie. L’ex-magicienne a besoin du vampire pour convaincre son fils Connor de l’aider à ouvrir un accès vers Quor’toth, la seule dimension par laquelle on accède via un trou dans la réalité. Les portails vers les autres dimensions sont tous fermés. La discussion est houleuse entre Angel et Willow et pas uniquement à cause de sa demande. Willow en veut à Angel pour ce qu’il a fait et est en train d’accomplir tandis qu’Angelus la trouve très hypocrite.
Faith a d’autres problèmes comme Nadira qui est de plus en plus agressive et fait aussi cavalier seul sans compter qu’elle en veut toujours à son coéquipier. Notre tueuse demande de l’aide à Willow qui accepte volontiers puis les deux femmes parlent du rôle de Faith dans l’entreprise d’Angel.
Au final, le vampire accepte d’emmener Willow à L.A. mais insiste pour que Connor prenne la décision lui-même.
Los Angeles, la ville au soleil bien présent, une veine pour notre héros qui craint un peu les insolations. Gunn les attend à l’aéroport. L’ancien allié de nos héros est resté sur place et garde un oeil sur le fils du vampire le plus célèbre du monde. Angel craint la rencontre avec son rejeton qu’il n’a pas vu depuis que ce dernier lui a offert de faux souvenirs. Il fait même le mort quand Connor les voit. Il détend rapidement l’atmosphère et les retrouvailles sont chaleureuses. Au tour d’un verre, Willow demande à Connor qui accepte même si Angel ne semble pas heureux du tout.
A l’ancien hôtel de l’agence Angel, Willow prépare le rituel et toute la bande hormis Gunn resté en arrière pour monter la garde se rend à Quor’toth.
Dans la dimension infernale, Willow retrouve sa magie mais ne parvient pas à la maîtriser. Rapidement, notre quatuor se fait repérer par des sentinelles démons qui prennent peur à la vue de Connor. Notre groupe décide de se mettre à l’abri le temps que Willow parvienne à contrôler la magie de cette dimension. Ils se cachent dans ce qui ressemble à des bois. Ils trouvent même une petite cabane pour se poser où se trouve une peinture du fils d’Angel. Là encore, pas de repos, ils sont attaqué par l’occupant des lieux. Connor qui a grandi ici sait comment tuer cette créature et le fait avec facilité et plaisir, ce qui inquiète son père. Il s’avère que cette dimension fait ressortir le pire de chacun et cela n’affecte pas Angel qui a l’habitude de combattre Angelus tous les jours mais pas les autres qui sont un peu plus affectés que lui.
Ils sont de nouveau attaqués par des démons volants mais à leur grande surprise, ils sont sauvé par des créatures qui semble le vénérer comme un dieu et ont compris que la grande force de Connor était l’amour. Ils sont les seuls à croire en cette croyance mais il en reste peu de libres, les autres arrêtés il y a peu vont être exécutés. Le chef du petit groupe pense que leur sauveur Connor va aller sauver les siens. Willow qui contrôle enfin une partie de la magie ouvre un portail vers une autre dimension plus accueillante. Les adorateurs du fils d’Angel s’y rendent tandis que le groupe reste pour aider leur ami dans sa mission.
La réputation de destructeur de Connor les aident mais une fois qu’ils ont libérés ses fidèles, ils doivent faire face à Quor’toth lui-même et la menace est loin d’être la même.
Sur Terre, les tantes de Giles rentrent dans la maison ou elles vivent avec Angel et Faith. Elles y découvrent des intrus en la personne de Nash et Pearl qui sont au service de Whistler. Ils emportent de nombreux artefacts et les deux jeunes femmes laissent faire n’étant pas en position de force. A son départ, Whistler leur donne une adresse à transmettre à Angel disant qu’il y sera pour leur anniversaire.
Sur Quor’toth, nos héros fuient mais ils vont avoir un très gros problème car lors d’une attaque, Willow est affectée par le lieu et se transforme en Dark Willow. Angel s’arrange pour l’aider et lui demande de l’aider. La jeune magicienne ivre de toute cette magie négative parvient à tenir tête à l’un des plus anciens et féroces démons qui soit et malheureusement pour nos héros elle devient de plus en plus mauvaise et les empêche de rentrer sur Terre. Angel utilise alors un plan de dernier recours leur permettant de fuir.

Christos Gage ne ménage pas ses personnages au niveau mental ou physique. Dans cet arc, il y a un énorme travail du scénariste sur les personnages qui se disputent mais tentent de faire en sorte que leur partenariat avance. Chacun voit ses priorités le faire dévier de l’autre. Angel et Faith en priorité ne semble plus du tout être sur la même longueur d’onde les reproches et piques sont légions. Connor veut plaire à son père qui se reproche de l’avoir abandonné enfant alors que le jeune lui reproche de le faire maintenant. Willow en veut à notre vampire pour ce qu’il a fait au monde en lui enlevant toute magie et elle est d’ailleurs prête à tout pour retrouver son pouvoir et ramener la magie sur Terre pour sauver la planète. Je vous laisse donc imaginer l’ambiance du groupe dans une dimension où toute la noirceur ressort.
C’est là qu’intervient le côté physique des choses. Nos héros vont à Quor’toth qui est considérée comme la pire dimension démoniaque. Autant vous dire que les dangers sont permanents et plus mortels encore.
Gage ne ménage donc pas ses héros mais il en fait de même du lecteur. Les dialogues sont très nombreux et c’est même limite un peu trop verbeux mais en même temps il se passe toujours quelque chose, pas question de laisser le lecteur s’ennuyer. Ajoutez à ça les nombreux rappels à la série Angel comme le retour de Gunn, l’hôtel où il vécut avec ses amis, le retour de Connor et Quor’toth la dimension où Holtz emporta son fils.
C’est un arc dense qui bizarrement fait avancer le Buffyverse dans son intégralité car les aventures de Willow seront racontées dans une mini-série mais son retour dans la série Buffy aura des conséquences. Bien qu’ils ne soient que peu présents, les ennemis d’Angel sont bien là et Nadira comprend quelque chose de très important.
Au dessin, Rebekah Isaacs me ravit. Son style est très agréable et colle parfaitement à l’ambiance de la série et encore plus à cette dimension démoniaque. Son Quor’toth est vraiment terrifiant. Les planches sont dynamiques, les visages sont parfois légers mais je pense que c’est surtout dû à un manque de temps. En tout cas, j’ai beaucoup apprécié.

Mon avis : un arc important pour le Buffyverse mais aussi pour la quête d’Angel.