Riley est décédée de la main de Glory transformée en monstre incontrôlable. Riley savait ce qu’elle faisait puisqu’elle pensait que c’était le seul moyen de rendre sa vraie forme à notre héroïne. Depuis, Glory vit prostrée chez ses parents avec ses deux soeurs. Son père lui apprend qu’il a réussi à conclure un arrangement et que sa fille peut se rendre dans l’au-delà mais il s’agit d’une seule fois. Si elle décide de s’y rendre vivante, elle ne pourra pas y revenir à sa mort. Il n’y aura que le néant pour elle. Glory est déterminée. Elle prend le bateau avec Charon et arrive dans un endroit où elle retrouve tout ses vieux amis morts que ce soit Henry, Jim ou Riley. Gloriana explose alors en sanglots et annonce qu’elle veut ramener Riley parmi les vivants mais la jeune femme refuse. Elle a accepté sa mort.Glory rencontre une dernière personne, la femme qu’elle a le plus aimé durant toute sa très longue vie. Une jeune femme qui l’a accompagnée pendant des années mais qui a fini par se suicider ne pouvant plus supporter de se voir vieillir face à sa compagne qui elle ne prenait pas un jour. Les retrouvailles sont chaleureuses et l’ex-amie de Glory ainsi que Riley permettent à Glory de faire son deuil et de pouvoir aller de l’avant avec sa vie et sa famille.

Et voilà, cette fois-ci, c’est vraiment la fin pour Joe Keatinge qui aura pour moi fait un excellent run. Il aura su développer les personnages de bout en bout et ce dernier épisode ne fait pas exception. Riley est montrée grandie par sa dernière épreuve. On en apprend encore plus sur le passé de Glory et on découvre un nouveau personnage (même si je pense que les vieux lecteurs du titre l’auront déjà rencontrée). Les flashback sont intéressant. La situation familiale de Glory a aussi enfin prit un vrai nouveau tournant. Les nouveaux personnages secondaires comme Nanaja sont bien implantés. Le problème de continuité avec la fusion entre Glory et Gloria est résolu.
Hormis ce numéro, le scénariste aura toujours su mêler action et passages plus calmes avec le développement des personnages et de l’univers de la série. Je pense qu’il en avait encore sous le pied et se permet même un clin d’oeil ou un futur crossover avec la série Prophet. La série a pris fin faute de lecteurs et c’est bien dommage car il y avait pas mal de petites idées, certaines déjà vues mais comme elle fonctionnent bien, pourquoi ne pas les reprendre ?

Ross Campbell est de retour seul et encore une fois c’est un pur régal. Le dessinateur adapte son style pour qu’il soit plus rond et un peu moins rude pendant la période de flashback. J’aime toujours autant ses personnages bien loin des standards et ses cases remplies.

La reprise de Glory aura été pour moi un régal et l’occasion de découvrir un personnage proche de Wonder Woman mais aussi très différent par bien des manières. Je suis vraiment rentré dans l’univers, autant qu’avec le relaunch de Prophet et je trouve dommage qu’il y ait eu si peu d’épisodes, seulement deux tpb.
Je ne saurais que trop conseiller vivement la lecture de cette série sans prétentions très bien écrite et dessinée. Elle est bien meilleure que la plupart des séries que je peux lire en mainstream actuellement.

Mon avis : A lire de bout en bout !