Todd_UgliestKidOnEarth#01BTodd est l’enfant le plus moche du monde. Ses parents l’ont affublé d’un sac en papier sur la tête, ce qui ne lui facilite pas la vie pour se faire des amis. Grâce à sa laideur, le Maniac Killer, un tueur en série fan d’Oprah Winfrey, lui laisse la vie sauve. Il lui fait même cadeau de deux poupées qu’il a volé à une de ses victimes. Todd les offre à la fille du commissaire de police. Il n’en faut pas plus à ce flic zélé pour le faire condamner des meurtres et le jeter en prison alors que le véritable tueur court toujours.

En prison, Todd devient l’ami d’Eddie alias Caesar, un ancien des forces spéciales. Todd ne peut compter sur l’aide de ses parents qui ne sont intéressés que par deux choses dans la vie : le sexe et l’argent. Sa mère fait des passes dans un parking et son père devient le chauffeur d’une obscure actrice de série B scientologue. Le commissaire réussit à arrêter le tueur en série et Todd s’habitue à la vie en prison car à travers ses yeux d’enfants, il vit cette expérience comme un grand terrain de jeu où il s’amuse sans vraiment se rendre compte de la réalité. Son père devient riche car il passe un marché avec l’actrice de série B et sa mère le fait libérer en payant sa caution avec une Rolex qu’elle a volée à son client. De retour à l’école, Todd est surpris de découvrir qu’il a une petite soeur.

Je l’avoue, je suis faible, j’ai fait confiance à Matthieu Doublet pour l’achat de ce premier volume des aventures de Todd. Ce nouveau titre édité par Image m’intriguait et j’ai préféré lui demander son avis avant de l’acheter. Il m’a décrit le pitch comme les aventures de Bart Simpson sous acides et après un bref résumé, je me suis laissé tenter. Bien mal m’en a pris car grâce à lui, j’ai passé un très bon moment de lecture. Le scénariste Ken Kristensen , le dessinateur M.K. Perker et le coloriste Cemal Soyleyen tirent sur tout ce qui bouge et ils n’y vont pas de main morte et tout le monde en prend pour son grade des flics arrivistes aux parents irresponsables en passant par les actrices scientologues et par les tueurs en série. Le monde décrit est dur, violent et triste mais à travers les yeux d’enfants de Todd, il reste magique et surprenant.

Le style graphique de Perker est caricatural, cartoony et réaliste et on sent que Kristensen a beaucoup de choses à dire car sa galerie de personnages est nombreuse et développée. Vous l’aurez compris, Todd The Ugliest Kid On Earthest ma découverte du moment et j’attends la suite avec impatience. Image Comics offre actuellement des nouvelles séries de qualité dans des genres différents et il serait dommage de s’en passer.