RisingStars#11La ville de Chicago est contrôlée par Stéphanie Maas. L’une des pensionnaires de la prison est Cathy Jean. Elle qui pensait ne pas avoir de pouvoir à découvert qu’elle en avait un. Sa captivité et les monstres auxquels elle donne vie lui font regretter d’avoir voulu savoir ce que ça fait d’être une Spécial. Elle ne rêve plus que d’être à nouveau normale plutôt que ce qu’elle crée pour Maas.
Un peu à l’extérieur de la ville, Randy explique son plan à ceux qui ont bien voulu le suivre. Joshua qui les a trahi est présent et fait partie de son idée bien que ça déplaise aux autres.
Avec Chandra, Ravenshadow et John, ils sont les éclaireurs. A peine arrivés, ils sont aggressés par les créatures de Stéphanie. Joshua ne se défend pas et c’est l’ex-mannequin qui vient à son aide. John et Randy pouvant voler, ils décident de suivre deux groupes qui pourraient les mener au QG de Maas, laissant Chandra et Joshua seuls. A peine retournée, la plus belle femme du monde perd la trace du plus religieux d’entre eux.
Malgré ses talents, Ravenshadow tombe dans un piège tout comme Poète. A la différence de John, Maas a décidé de le tuer. Bien que très puissant, John ne peut rien faire contre une petite dizaine des siens avec des pouvoirs renforcés. Il ne survit pas au combat. Dans l’ombre, William Corealis observe la curée et attendqu’elle se finisse. Il se souvient de son dégout pour les autres et surtout que John fut son seul ami avant qu’il s’enfuie et soit le seul à l’avoir fait par les airs. Le petit gros qu’était Willie a bien changé. C’est un homme qui a construit sa vie et qui est bien décidé à sauver celui qui l’a tant aidé pendant son enfance. Il conduit John pas loin de là ou se trouve Cathy puis va la libérer. Il lui demande de sauver son ami mais trop tard, les autres spéciaux interviennent avec des humains armés qui tirent sur Cathy. Dans un dernier sursaut, Cathy rend la vie à John qui déborde alors d’énergie et de colère. Il se montre sans pitié pour ses anciens amis qui sont devenus de tels sauvages. Après les avoir vaincus avec l’aide de Willie, Poète emmène Cathy vers les étoiles pleurant devant tant d’injustice. A son retour, il demande à son vieil ami de le suivre. William refuse car il a travaillé dur pour sa propre vie et avoue n’en avoir rien à faire des Spéciaux et encore moins maintenant.
John rejoint Chandra puis retournent où se trouvent les autres. A leur grande surprise, il n’y a que Randy qui attaque aussitôt John. Ce dernier est contrôlé par Maas. En tentant de le libérer de son influence, John découvre qu’il est le demi-frère de Randy.
Stéphanie suit son propre agenda. Elle décide de faire exploser un missile sur les Spéciaux présents. John tente d’y arriver pour les sauver mais Joshua est présent avant lui et se sacrifie pour les siens.

RisingStars#13A Washington, Jason et Matthew sont convoqués. Le combat qui fait rage à Chicago inquiète le gouvernement et il décide d’envoyer les deux plus grand super du côté de la loi pour mettre fin au carnage. Malheureusement pour notre policier, il apprend que Jason est celui qui a tué les siens sous l’influence de Maas Critique. Alors qu’il est à deux doigts d’y passer, la vision d’une petite fille horrifiée permet à Stéphanie de refaire surface un court laps de temps. Elle se suicide pour sauver le monde de son autre personnalité.

Bien avant Civil War, JMS reprend l’affrontement entre héros à grande échelle. Cet arc constitue l’essentiel de la seconde partie de Rising Stars. Après une première consacrée à la découverte des personnages et à une enquête policière, Stracz à décidé de montrer un affrontement massif. Il y a énormément d’action et l’intrigue est assez simple, sauver Chicago pour sortir de l’illégalité. Pourtant, le scénariste travaille tout de même ses personnages. Willie le petit gros qui s’est envolé a l’honneur d’un épisode où on apprend ce qu’il est devenu et ce qu’il pense de sa « famille ». Joshua un personnage assez présent mais pourtant peu utilisé à lui aussi son instant de gloire. JMS travaille d’ailleurs très bien ce personnage qui n’aura jamais pu assumer pleinement qui il est en réalité. J’ai trouvé que c’était fait tout en finesse.
La plus grande révélation de cette histoire reste tout de même le lien fraternel qui unit John à Randy. Certes on pouvait s’en douter mais cela pourra en surprendre plus d’un.

Au dessin, c’est toujours le duo Zanier/Lashley qui officie. A la différence des autres épisodes, Ken Lashley dessine un numéro au complet tout seul et surtout son trait est plus présent que celui de Christian Zanier. Lashley est très bon pour les scènes de combat et de destruction bien meilleur que Zanier qui est plus à l’aise dans des scènes plus calmes.

Mon avis : Un arc assez long (à cette époque) mais qui se lit assez bien. Stracz arrive très bien à rendre cette atmosphère de destruction. Pourtant, je pense que cela aurait pu être fait différemment pour faire durer l’ensemble un peu plus et surtout pour qu’il y ait moins de combats.

Parution française dans Rising stars #05-07 aux éditions Semic et Rising Stars Acte II aux éditions Delcourt.