RisingStars#05John Simon continue d’enquêter sur la mort des Spéciaux. Il doit rencontrer deux des siens, Clarence Mack qui peut aller dans les rêves des gens et Lionel Zerb qui parle aux morts. Les circonstances font qu’il n’en verra qu’un. Il parle à Clarence qui lui montre à quel point notre poète aime cette situation puis il lui parle de Chandra, la plus belle femme du monde qui aime notre enquêteur même si ce dernier ne le sait pas. John réoriente la conversation vers ce qui lui importe le plus, l’identité du meurtrier. Il découvre alors qu’il s’agit de Jason alias Flagg, l’un des meilleurs d’entre eux, l’un des supposés héros aussi.

J. Michaël Straczynski dévoile enfin l’identité du meurtrier et si elle surprend (enfin, à l’époque !), il était tout de même un des choix très possible surtout que peu de personnage étaient mis en avant depuis le début de la série. J’ai toujours cru au début que révéler le meurtrier si tôt était une erreur mais il faut dire que je n’avais pas lu la série dans son ensemble.

Au niveau du scénario de l’épisode, JMS brouille très facilement les pistes en présentant deux personnages mais au final, seul l’un des deux est en vie. J’ai été aussi bluffé par son idée sur les deux dernières pages. Je trouve que c’est un procédé assez bête mais qui fait un effet boeuf.
Bien que le plus important soit de répondre à la question de l’identité de l’assassin, Stracz travaille bien son personnage principal John Simon et amène de nombreuses réflexions notamment sur l’amour, la peur…

Au dessin, c’est Christian Zanier aidé de Ken Lashley. C’est toujours aussi agréable à regarder mais la qualité n’est pas forcément au rendez-vous notamment au niveau des visages. En revanche, le style de Lashley ressort un peu plus que dans les épisodes précédents.

Mon avis : La série est toujours aussi bonne. Vivement la suite !

Parution française dans Rising Stars #03 chez Semic ou Rising Stars – Acte 1 chez Delcourt.