Angel et Faith se reposent tranquillement quand on frappe à leur porte. Harmony Kendall, accompagnée de son démon à tout faire Clem, vient leur demander un service. Elle a reçu une sex-tape qui pourrait ruiner sa carrière et veut retrouver qui en est l’expéditeur. Le premier suspect est un ancien cancéreux qu’elle a transformé en vampire mais il n’est visiblement pas coupable mais Harmony le tue quand même. La tueuse et le vampire l’accompagnent dans ses déplacements mais n’en apprennent pas plus. En réfléchissant un peu, Angel découvre l’identité de l’expéditeur de la sex-tape, son assistant Clem qui est en réalité amoureux de sa patronne. Après quatre premiers épisodes, il est temps de faire une petite pause et de ramener sur le devant de la scène les personnages d’Harmony et de Clem. L’ensemble est léger et comique et pour gâcher le tout, Rebekah Isaacs est remplacé par Phil Noto qui est peu inspiré. Les visages d’Angel et de Faith sont assez ratés et peu ressemblants aux acteurs de la série-télé. Il y a même une apparition de David Tennant, le 10ème Doctor Who de la BBC, qui subit la même affliction que David Boreanaz et Eliza Dushku. Grâce à une blague assez graveleuse d’Harmony sur son Tardis, j’ai réussi à le reconnaître, ce qui n’a pas été facile au début. Principalement centré sur Harmony, un personnage assez secondaire des séries Buffy The Vampire Slayer et Angel, il n’en reste pas moins une parenthèse agréable et marrante. Harmony est très importante dans le Buffyverse car avec la perte de la magie et la redistribution des forces entre puissances (démons, vampires, loup-garou), elle est est maintenant un porte-parole non-violent des vampires.

Mon avis : cet épisode se lit très rapidement et n’est pas franchement indispensable pour tout fan du duo d’enfer qui servent plus de figurants qu’autre chose au sein de leur propre série régulière.

Publication VF chez Panini dans Angel & Faith 1 : L’épreuve