La série phare de David Finch accueille le temps d’un épisode lié à l’événément « La Nuit des Hiboux » le scénariste Judd Winick, un vieil habitué de Batman afin de nous conter un nouvel affrontement entre un Ergot envoyé par la Cour des Hiboux et l’une de ses cibles, en l’occurrence, Lincoln March, candidat à la mairie de Gotham City et que Bruce Wayne a déjà rencontré dans les pages de la série Batman orchestrée par Scott Snyder et Greg Capullo.

Elément intéressant dans cet épisode, c’est l’Ergot lui-même qui se fait le narrateur et le lecteur en apprend davantage sur son passé lors de différentes scènes flashback. On apprend ainsi de quelle manière, alors jeune forain au sein du Cirque Haly il a été recruté par la Cour des Hiboux avant d’accomplir ses premières missions pour le compte de la Cour tout en observant en coulisses celui qui sera très certainement son futur successeur, le jeune Dick Grayson…

Cependant, et même si Lincoln March livre une résistance héroïque, il ne peut rien faire contre l’Ergot. Heureusement, Batman surgit au dernier moment pour sauver le candidat à la mairie. L’Ergot est défait mais il est toujours vivant et quelque chose semble avoir changé en lui, comme s’il avait compris quel devait être son destin réel.

La paire composée de Judd Winick et David Finch nous livre ici un épisode très réussi car se plaçant dès l’entrée en matière du numéro du côté de l’Ergot. Le folklore autour de la Cour des Hiboux et des Ergots s’en trouve enrichi et les auteurs nous prouvent une nouvelle fois que même aujourd’hui, on peut encore réaliser des épisodes stand-alone de qualité en seulement vingt planches.

Parution française dans Batman Saga #10.

Catégories