Catwoman rentre tranquillement chez elle et reçoit un cadeau, un chat en peluche attaché à un ballon. Cet objet appartient à sa meilleure amie. Son appartement a subi une explosion et sur place, un mystérieux individu rieur la nargue et s’enfuit. Son employeur lui donne ensuite rendez-vous dans un club d’échec pour une étrange mission. Les pièces géantes d’un jeu ont été éparpillées dans la ville et elle doit retrouver la reine noire pour mettre en échec la blanche. Elle se rend qu’il y a des personnes dans chaque pièce et qu’elles sont truquées et comportent des bombes explosives. Elle sauve un pion, un enfant et le maître du jeu, le Joker arrive et l’entraîne dans une succession de défis lui faisant à chaque fois subir des tourments. Finalement, le Joker ne veut qu’une chose que Catwoman abandonne Batman pour faire du justicier de Gotham un meilleur héros. Le clown prince du crime est prêt à tout pour arriver à ses fins quitte à pousser Sélina dans ses retranchements par tous les moyens possibles.

Ces deux épisodes de la série régulière Catwoman font partie du Bat-Event impliquant tous les titres liés à la chauve-souris :Death Of The Family. Le Joker revient, il n’est pas content et veut faire de Batman un plus grand héros en le coupant de sa famille et de ses proches. Il n’y a donc là rien de bien nouveau. Catwoman et le Joker, créés tous les deux en 1940 dans les pages de Batman #01, n’en sont pas à leur premier affrontement.

La vraie surprise vient des deux artistes de ces deux numéros, la scénariste Ann Nocenti et le dessinateur Rafa Sandoval qui réussissent à faire de cet arc lié à un event quelque chose d’assez différent. Le personnage de Catwoman évolue car on en apprend un peu plus sur son passé et ses relations. Les plans du Joker sont dignes d’un grand stratège et il est de plus en plus psychopathe mais arrive à ses fins, écartant facilement Catwoman de Batman.

Mon avis : Conseillé.

Catégories