Après une visite au Raft assez mouvementée, Foudre/Stryker se rappelle les événements récents comme la visite du Super-Soldat Steve Rogers. Ce jeune héros, fils d’une ancienne actrice ratée ne comprend pas pourquoi les étudiants doivent rester anonymes. Il a acquis ses pouvoirs quand son imprésario a voulu le violer et à la différence de certains de ses camarades, Osborn lui a donné tout ce qu’il voulait et l’Académie ne lui apporte pas entière satisfaction car elle ne fait pas avancer sa carrière. Lors d’une promenade en ville, Pym et ses étudiants sont attaqués par Whirlwind/Cyclone qui veut se venger de lui car il l’accuse du meurtre de Janet Van Dyne pendant Secret Invasion.

Le méchant est vaincu assez facilement et les professeurs ont un autre problème, la découverte de l’école par le grand public. Sous l’impulsion de Stryker, les étudiants ont droit à leur première conférence de presse. Veil découvre que Justice a une petite amie et elle décide d’en parler à Stryker. Il reçoit alors un appel de sa mère qui avait tout manigancé avec lui pour pouvoir devenir célèbre en rendant l’Académie publique.

La scène d’ouverture et le conflit oral entre Steve Rogers et Stryker montre bien deux conceptions de la célébrité différente car si le Super-Soldat ne l’a jamais recherchée, il n’est en pas de même pour Stryker, un pur produit de la télé-réalité et de la gloire rapide et jetable. Mike Mc Kone est absent et remplacé pour un numéro par Jorge Molina qui est loin d’être mauvais bien que ces visages soient parfois peu réussis. Stryker subit ainsi des changements faciaux assez étranges du début à la fin du comic-book, ce qui est dommage car il en est le narrateur. En revanche, son caractère et ses motivations sont bien approfondies et il est très différent des autres membres de son groupe même si il se rapproche de Veil qui n’a pas grand-chose en commun avec lui. Un très bon numéro bien écrit mais qui subit un style graphique globalement assez moyen.

Parution française dans Marvel Heroes vol3 #07 aux éditions Panini comics.

Catégories