Nouvel épisode de la série Avenging Spider-Man qui à chaque nouvel épisode associe notre héros à un autre personnage de l’univers Marvel et c’est au tour de Miss Hulk de passer sur le grill, accompagnée de Kathryn Immonen au scénario et de son mari Stuart au dessin.

Dans ce numéro, on retrouve donc un Spidey plus cabotin que jamais et qui par un hasard savamment orchestré va accompagner Miss Hulk à une exposition sur l’art égyptien sponsorisée par la société qui emploie actuellement les talents de l’avocate Jennifer Walters (l’identité civile de Miss Hulk). Mais les choses ne tournent pas comme prévus et il fallait s’y attendre, car qui dit objets d’arts de l’Egypte ancienne, dit sectes, malfaiteurs et menaces mystiques. Et on ne s’y trompe pas, puisque Miss Hulk et Spider-Man vont avoir à faire à Bastet, la déesse-chat égyptienne. Mais nul besoin d’appeler le Docteur Strange à la rescousse, les talents et les connaissances en égyptologie et en mythologie de ce bon vieux geek de Peter Parker remplacent tant bien que mal les dons magiques de l’ancien sorcier suprême de l’univers Marvel.

Mon avis : Comme depuis le début de la série, il ne faut donc pas s’attendre à quelque chose de très cérébral. L’épisode est cabot au possible (même s’il y est question de chats !) et n’est que prétexte à une bonne grosse blague et à un petit délire de la scénariste. Stuart Immonen est aussi bon qu’à son habitude, on connait le talent de l’artiste canadien. Un épisode fort divertissant donc auquel il ne manque finalement qu’un seul ingrédient et pas des moindres : une bonne grosse pincée de Deadpool pour rendre ce numéro encore plus fou !

Parution française dans Spider-Man (Vol.3) #06 aux éditions Panini Comics.

Catégories