Après avoir hanté la vie de son ex-amant Beast Boy/Gar Logan lors de Blackest Night : Titans, Terra/Tara Markov, sous son avatar de Black Lantern, un zombie bagué porteur des pires intentions, décide de pourrir la vie de son demi-frère Brion aka Geo-Force, membre des Outsiders. Il n’est pas le seul à subir la menace des Black Lantern car Katana accompagnée d’Halo, du Creeper et de leur prisonnier Killer Croc est aussi attaquée. La présence de son ex-mari et de ses deux fils zombifiés n’empêche pourtant pas la belle samurai de se défendre. Heureusement, elle peut compter sur la présence de son amie Halo, qui par son lien avec la lumière, réussit à annihiler les trois gêneurs mortels très facilement. Halo se rend ensuite au QG de son équipe pour prêter main forte à ses alliés et se sacrifie. Geo-Force par un geste d’amour fraternel donne à sa soeur Terra le repos qu’elle a tant mérité.

Créée par Mike W. Barr et Jim Aparo, les Outsiders sont bien une équipe que l’on pourrait comparer à des zombies, car à l’exception de Black Lightning, ils ne sont pas réapparus pour le moment dans l’univers DC New 52. Cette équipe connaissant de multiples réincarnations, elle a une légitimité pour apparaître dans le crossover Blackest Night. Il est même étonnant d’ y trouver en son sein les membres originaux (Geo-Force, Black Lightning, Metamorpho, Halo et Katana) et deux « Outsiders » (Owlman et le Creeper). Terra en grande méchante n’est pas très surprenant car elle a déjà donné du fil à retordre aux Titans et a un lien très fort avec son frère Brion. Halo, annihilant tous les méchants, par sa connexion avec la lumière est cependant un peu tiré par les cheveux.

Le scénariste Peter Tomasi (Green Lantern Corps) tisse ici un récit classique de super-héros confronté à un péril inhabituel et il n’y rien de vraiment étonnant en ces pages. On peut toutefois lui reconnaître un grand mérite pour bien utiliser le passé de Geo-Force et de Katana et leurs chers disparus.

Au dessin, Fernando Pasarin se débrouille assez bien mais il ne fait que le strict minimum. Il est même assisté par Derec Donovan au deuxième numéro. A moins d’être des complétistes de Blackest Night ou des fans absolus de Terra, cet arc bien que plaisant est finalement peu intéressant.

Catégories