Riley s’entraîne dur avec Glory mais cela ne suffit pas pour la guerrière. La jeune fille est trop frêle et ne semble vraiment pas à l’aise malgré des efforts évidents.
Au Mont St Michel, un vieil homme rentre chez lui plus tôt que prévu et il est surpris de voir que sa femme est devenue une sorte d’alien. La surprise est de courte durée étant donné qu’il décède sur le coup tué par ce qu’il pensait être sa moitié.

En rentrant de l’entraînement, Riley découvre une créature très bizarre qui se nomme Henry. C’est lui qui a retrouvé Glory sur sa planète et l’a ramenée sur Terre. Nos héros reçoivent la visite de Fabrice, un ami de Gloria. Il est inquiet par la disparition d’un de ses amis qui n’est pas venu à sa boutique aujourd’hui. En passant, devant chez lui, il a vu du sang et demande l’aide de Glory. Elle et Gloria partent enquêter. Elles rencontrent un monstre qui les attaque puis lance un signal. Une armada alien débarque sur le Mont St Michel. Glory a été retrouvée par ceux qui la pourchassaient.

Henry et Riley s’enfuient vers l’île ou se trouve le refuge caché de Glory tandis que la guerrière et son ancien alter ego affrontent les envahisseurs dans les airs pour sauver le mont. Riley parvient plus ou moins à s’enfuirais elle est capturée et apprend alors que les extraterrestres sont venus pour la sauver de Glory. N’en croyant rien, elle fait tout pour rejoindre sa cachette.
Tous nos héros parviennent à se réunir et se lancent dans une grande bataille pour sauver le Mont St Michel.

Joe Keatinge ne fait pas dans la dentelle dans ce nouvel arc. On est dans la suite directe du précédent mais le scénariste change son fusil d’épaule. Place à la violence, aux tambours de la bataille ! Pourtant malgré une action quasi-permanente, Keatinge continue à travailler son casting. Riley est présentée comme une fille qui a peur car peu habituée à ce genre de situation. Pourtant, elle aura le droit à son baptême du feu et la jeune fille semble être très importante. Glory est elle aussi étudiée via des flashbacks mais un peu moins. De nouveaux personnages sont introduits. C’est dynamique, l’intrigue avance bien et il y a de nombreux rebondissements.

Aux dessins, Ross campbell fait dans le bien gore et parvient à assurer aussi bien les grosses batailles que les scènes plus intimistes. J’adore son trait très européen. C’est un vrai régal !

Mon avis : Le second arc est toujours aussi bon et j’espère que la série va continuer sur cette lancée avec ce niveau de qualité.