Malgré ses sept épisodes, la saga Fear Itself n’est toujours pas terminée. Afin de faire durer le plaisir (ou le supplice, c’est selon !), Marvel publie trois épisodes spéciaux, #07.1, #07.2 et #07.3, épilogues du crossover et respectivement consacrée à la « trinité » de l’univers Marvel soit Captain America, Thor et Iron Man. L’objectif de ces numéros spéciaux ? Résoudre quelques questions laissées en suspens mais aussi et surtout amorcer de nouvelles intrigues sur les cendres encore fumantes de Fear Itself.

Tombé sous les coups de Sin à la fin de Fear Itself #03, Bucky Barnes, alors successeur de Steve Rogers sous le costume de Captain America est rapatrié en urgence par Nick Fury et ses hommes du Shield. Bucky est tout juste encore animé d’une faible étincelle de vie. Le seul moyen qu’il reste pour tenter de sauver Bucky est de lui injecter la dernière dose de la formule d’infinité, celle-là même qui confère à Nick Fury sa vitalité et sa jeunesse. Capable de prolonger la vie, le sérum d’infinité peut malheureusement aussi prolonger la mort. L’opération est donc à double tranchant.

Nick Fury est l’un des personnages centraux de cet épisode. C’est lui qui décide d’évacuer en urgence le corps de Bucky prétextant à Steve Rogers qu’il est tombé au combat, seul moyen pour que Rogers se décide à rendosser le costume de Captain America. Seule la Veuve Noire est dans la confidence et contre toute attente, l’injection de la formule d’infinité permet à Bucky de retarder son voyage au pays des morts.

Pourtant, une fois la bataille finale contre le Serpent terminée, il revient aux héros de compter leurs morts et aux yeux de tous, Bucky Barnes fait partie de la sinistre liste. C’est ce moment que choisit Nick Fury pour révéler la vérité à Steve Rogers, qui on peut le comprendre ne le vit pas très bien. Mais Fury surtout tout fait pour protéger Bucky, toujours sur la sellette médiatique depuis la révélation de ses crimes commis sous l’identité du Soldat de l’Hiver durant la Guerre Froide. Grâce à cette petite entourloupe, le voici désormais totalement libre, présumé mort, hors des feux de la rampe et définitivement prêt à partir en quête de rédemption. Une rédemption qui passera inévitablement par l’exploration de son propre passé et celui du Soldat de l’Hiver en particulier.

Mon avis : épilogue à Fear Itself, ce récit spécial, écrit par le spécialiste Ed Brubaker et illustré par le toujours efficace Butch Guice constitue aussi et surtout le parfait prologue à la nouvelle série Winter Soldier née des cendres de Fear Itself et servie par les mêmes auteurs que ce #07.1.

Parution française dans Fear Itself Hors Série #02 et dans Fear Itself (Marvel Deluxe) #01 aux éditions Panini comics.

Catégories