La tourmente Fear Itself impacte quasiment chaque série, personnage ou mini-série créée à l’occasion et la nouvelle mouture des Héros à Louer n’est pas épargnée. Misty Knight a relancé le groupe il y a quelques temps, convoquant différents héros selon les missions échues, parmi lesquels le Faucon, la Veuve Noire, Silver Sable, Moon Knight ou encore Ghost Rider pour n’en citer que quelques uns. Le Paladin, fidèle entre les fidèles est lui aussi présent et on le soupçonne même, sans doute pour la première fois de sa vie de collaborer à cette équipe pour un autre motif que l’argent. Il se pourrait bien qu’il nourrisse quelque sentiment à l’égard de la belle Misty, célibataire à nouveau depuis sa énième séparation d’avec Danny Rand/Iron fist.

Mais pour l’heure, Misty et ses Héros à Louer ont d’autres chats à fouetter, se retrouvent en première ligne sur le front de New York, pour tenter de contenir d’une part la menace de la Chose, transformé en Angrir, briseur d’âmes et héraut du serpent qui cause ravages sur ravages au cœur de Times Square et d’autre part, des dizaines de vilains échappés de la super prison du Raft depuis que cette dernière a littéralement implosé après la transformation du Fléau, alors membre des Thunderbolts et devenu depuis Kuurth, briseur de pierre, un autre missionnaire du Serpent.

Ainsi, tandis que la Paladin, épaulé pour l’occasion par la Gargouille, un ancien membre des Défenseurs, tente de contenir l’avancée d’Angrir/la Chose, le Suaire quant à lui se retrouve dans la prison du Raft, totalement détruite et pourra heureusement compter sur l’appui d’Elektra, spécialement mandée par Misty Knight pour l’aider à maîtriser les centaines de détenus évadés. Mais là où la situation se complique, c’est lorsque les deux héros font face au leader des prisonniers, l’Homme Pourpre, expert ès manipulations mentales qui leur donne bien du fil à retordre. Elektra, toujours animée d’une soif vengeresse et d’une soif de sang parviendra-t-elle à résister à l’influence malfaisante de Killgrave ? Ne se retournera-t-elle pas contre son compagnon le Suaire ?

Et comme si les choses n’étaient pas déjà assez compliquées à Manhattan, un citoyen lambda, Brady Briedel, enseveli sous les décombres et les ravages causés par Angrir, se transforme en créature démoniaque, capable elle aussi d’insuffler la peur la plus primitive à ses adversaires et qui répond au doux nom du Monstre. Depuis son centre de contrôle, Misty Knight tente à la fois de venir en aide au Suaire et à Elektra afin d’éviter que cette dernière ne rebascule du côté obscur mais elle intervient également sur le terrain et va aussi se frotter au Monstre et à sa peur la plus tenace : son enfant jamais venu au monde !

Et pendant que les Héros à Louer font ce qu’ils peuvent pour endiguer les menaces mises sur leur route par le Serpent et ses avatars, le reste du monde bascule toujours un peu dans le chaos.

Dan Abnett et Andy Lanning, les deux scénaristes du titre se font décidément plaisir, convoquant des héros souvent secondaires, voire disparus depuis fort longtemps pour assister Misty Knight dans sa rude tâche de nettoyage des rues de la ville. Le récit est agréable, bien construit et s’auto-justifie pleinement en tant que tie-in à Fear Itself. Du reste, au dessin on retrouve avec grand plaisir Kyle Hotz, au style à la fois sombre et chaud, tout en rondeur mais sans jamais aucune exagération.

Mon avis : une belle occasion de revoir certains héros et personnages trop souvent laissés sur la touche.

Parution française dans Fear Itself (Marvel Monster) #01 aux éditions Panini Comics.

Catégories