Après 35 épisodes plus quelques numéros spéciaux, la série Avengers : The Initiative fermait ses portes à l’issue de Siegeet du Dark Reign de Norman Osborn pour se muer en Avengers Academy accueillant de tout nouveaux personnages sous le patronage d’Hank Pym, de Jocaste, de Tigra, de Speedball et de Justice. Mais que devinrent les personnages qui firent il y a encore peu de temps les beaux jours de la série Initiative lorsque Dan Slott puis Christos N. Gage furent aux commandes de la série ? Réponse dans cette mini-série en six épisodes écrite par Sean McKeever et illustrée par Mike Norton qui redonne un coup de projecteur à ces personnages légèrement tombés dans l’oubli à l’occasion de l’event Fear Itself.

On retrouve ainsi notamment Prodigy, un ancien Slinger (l’une des quatre nouvelles identités adoptées par Spider-Man il y a maintenant un petit bout de temps de cela) , ancien opposant à la loi de recensement des superhumains et qui est aujourd’hui chargé par Steve Rogers de rassembler ses anciens compères de l’Initiative afin de mener la lutte et la résistance contre le Serpent asgardien et ses différents hérauts. On assiste ainsi au retour de quantité de héros disparus de l’œil public depuis la fin d’Avengers : The Initiative tels que 7ème Ciel, Komodo, Hardball, Thor Girl, Gravity et encore beaucoup d’autres, dont Frog Man !

A eux de faire gagner du temps aux autres héros qui luttent à New York, Washington ou Broxton dans l’Oklahoma. A eux également d’essayer de mettre de côté certaines de leurs différences et inimitiés (en particulier entre Hardball et Gravity). Et sur leur route ils se frotteront non seulement à Crossbones, tout juste évadé de la prison du Raft dans les pages de la série Thunderbolts mais surtout des adversaires poids lourds tels le Fléau devenu Kuurth, briseur de pierre à l’occasion d’un affrontement absolument cataclysmique à Las Vegas.

Beaucoup d’action au programme donc de cette mini-série tie-in à Fear Itsekf, mais pas seulement. En effet, McKeever s’intéresse également particulièrement aux relations entre les différents personnages, leurs personnalités, leurs états d’âmes personnels, leurs peurs et leurs espoirs. Tout cela est certes bien beau, mais n’en rend pas pour autant cette mini-série intéressante et encore indispensable dans le cadre de Fear Itself. Au contraire, ces six épisodes ne devraient ravir que les nostalgiques de la série dédiée aux Vengeurs de l’Initiative des cinquante Etats mis en place par Tony Stark à l’issue de Civil War. Le reste est extrêmement verbeux et bavard, pas toujours passionnant et malheureusement se focalise trop sur des seconds couteaux dont le charisme n’est ni acquis ni inné.

Cette révolte de la jeunesse est donc au final assez peu convaincante et n’est à réserver qu’aux seuls acharnés complétistes de Fear Itself.

Parution française dans Fear Itself (Marvel Monster) #02 aux éditions Panini Comics.

Catégories