Casey, Jun, Zoé, Ike, Hunter et Jade sont tous de nouveaux élèves dans l’une des plus prestigieuses et ultra-privées académies des Etats-Unis.

Une fois la présentations de l’école passée, les nouveaux étudiants se rendent dans leurs chambres. Zoé, Jade et Casey ont une colocataire assez spéciale. Tout va pour le mieux jusqu’au moment où Jade appelle ses parents pour leur dire qu’elle a oublié son note-book. Ces derniers lui expliquent qu’ils n’ont pas de fille et que la plaisanterie est de très mauvais goût. Plus la jeune fille essaie de les appeler et plus la situation se dégrade. Casey tente de la consoler et de la calmer mais Jade est en larme surtout qu’aujourd’hui c’est son anniversaire, ce qui est également le cas de Casey. Intriguée, elle part demander aus garçons si c’est leur cas à eux aussi et étrange coïncidence, la réponse est oui.

En revenant, Casey croise sa colocataire Pamela. Elle lui explique sa troublante découverte et ce qui arrive aux parents de Jade. Pam semble être parfaitement au courant de tout ça et lui montre même les parents de Casey morts, enchaînés à un mur.
Notre jeune héroïne est alors emmenée devant la directrice Miss Dagney. Par la force, elle essaie de lui faire dire un théorème mais cela ne fonctionne pas. Elle est jetée en retenue où elle se retrouve ses amis avec qui elle est arrivée. Zoé et Jade ont été attaquées par Pamela. Hunter et Ike se sont retrouvés face à une messe noire impliquant au moins un des enseignants. Nos élèves ne sont pas au bout de leur peine quand le système anti-incendie se met en route. Il se retrouve bloqué dans leur classe où l’eau monte menaçant de les noyer. Jade ne veut pas s’en sortir et semble préférer se noyer. Pour sauver ses amis, Casey donne le nom du théorème qui lui a été demandé plus tôt. L’eau s’arrête de couler et commence à partir.

Une fois séchée, Casey demande à voir Jade mais sans succès. Cette dernière est à l’infirmerie et semble devoir y rester pour un moment, surtout que lorsqu’elle se réveille elle tente de s’enfuir et tombe sur un long couloir contenant des geôles. Une jeune fille sort de l’une d’elle et veut la protéger des matons qui arrivent, tuant ceux qui s’approchent de trop près. C’en est trop pour la pauvre Jade qui craque alors complètement. Avec l’aide de Ike, un expert en matière de détournement de règles et autres, Casey décide de ne plus avoir de confrontation frontale avec la direction mais de jouer le coup en finesse et en secret. Elle demande l’aide de ses amis avec un plan bien huilé jusqu’au moment où l’un des siens la trahit.

Nick Spencer n’est pas un adepte de la décompression. Il faut vous mettre en garde tout de suite, car il se passe énormément de choses dans ces six premiers numéros.
Tout d’abord, on découvre une école qui semble des plus étranges dans une rapide et courte introduction puis c’est au tour des personnages principaux. En deux planches, leurs caractères sont dépeints et on sait qui ils sont sont et d’où ils viennent. C’est rapide et précis. Vient ensuite la découverte de l’école et les premières aventures. Pas le temps de souffler, tout va très vite mais pas trop. Les situations sont complexes tout comme l’intrigue car si certaines choses sont assez vite compréhensible d’autres ne le sont carrément pas encore.

Joe Eisma est un peu le point faible de la série. Je pense que son style n’est pas encore assez abouti et ne convient pas parfaitement à ce comic-book. Ce n’est pas moche loin de là, c’est juste qu’il a du mal à maintenir une qualité constante et qu’il y a quelques faiblesses dans le trait, ce qui ne renforce pas le scénario de Nick Spencer

Morning Glories est le premier gros coup de Nick Spencer, la série qui va lui ouvrir les portes de Marvel à juste titre. Elle regorge de bonnes idées et de développements assez bizarres. Les personnages sont très vite et très bien caractérisés. Il y a du mystère et de l’action. Bref, bref un vrai petit bonheur.

Attention ! Pour la parution française chez Atlantic BD, prenez la version avec les six épisodes et non celle avec deux pour le même prix !