Après un combat contre Ruby Thursday, les petits jeunes de l’Académie des Vengeurs se posent des questions sur d’autres candidats éventuels torturés par Norman Osborn. Grâce aux recherches de Finesse, ils rencontrent un ex-étudiant, le jeune milliardaire et homme d’affaires Jeremy Briggs qui a la faculté de modifier la structure moléculaire de n’importe quel élément chimique et a profité de son don pour faire fortune.

Jeremy montre aux Académiciens qu’il y a une autre voie, loin des éternels affrontements incessants héros/vilains et qu’elle peut être profitable au monde qui les entoure. Cependant, il est manipulateur et n’est pas tout aussi blanc qu’il veut le faire croire aux autres.

Les numéros #.1 sont une idée supplémentaire de Marvel pour faire connaître leurs séries aux nouveaux lecteurs en leur offrant un numéro spécial non connecté à la continuité et plus simple d’accès pour eux. A l’époque de sa sortie, je l’ai feuilleté assez vite et je ne l’ai pas acheté considérant qu’un vieux briscard comme moi n’en avait pas besoin.

Bien mal m’en a pris car il est fait référence à ce numéro et à ce qui s’y passe dans le #20de la série régulière et j’ai donc décidé de l’acquérir assez rapidement. Je n’ai pas été trop déçu car il se lit assez facilement. Jeremy Briggs a le potentiel pour devenir dans le futur univers Marvel un vilain important, Christos N. Gage le caractérise bien et Sean Chen a un dessin pas trop mauvais et le simple fait de revoir Ruby Thursday me remplit de joie !

Mon avis : Conseillé.

Partion française dans Marvel Heroes vol3 #15 aux éditions Panini Comics.

Catégories