Dans mes petits plaisirs coupables, je suis capable de lire un peu tout et n’importe quoi. Ca peut aller de Charmed à Tarot, voire même jusqu’aux séries dédiées à Archie. Je trouve les aventures du rouquin de Riverdale et de sa bande Archie-cool ! Dans ce numéro de Pep Comics, Betty et Veronica, les deux amours d’Archie se rappellent leur enfance et un souvenir particulier : le club d’Archie où elles se réunissaient avec leurs amis. Elles décident alors de fonder un club venant en aide aux enfants du quartier mais leurs méthodes et celles de leurs amis respectifs ne sont pas du tout les mêmes… Je vais maintenant tenter de répondre à un grand mystère : pourquoi j’adore lire ce comic-book ! Tout d’abord, ça me fait passer un bon moment, bien loin des héros torturés, des conspirations à outrance et des plans démoniaques des super-vilains. Riverdale ne risque pas d’être attaqué un jour par des zombies bagués, des vampires mutants ou des extra-terrestres surpuissants. Cette ville tranquille ne sera pas non plus le théâtre d’une Guerre Civile entre Betty et Veronica, quoique… C’est vrai que ça dégouline un petit peu de bons sentiments mais le scénariste et dessinateur Dan Parent réussit à faire passer le tout de manière naturelle par le biais de la psychologie de ses personnages et de leurs qualités et défauts, du gourmand Jughead à l‘accro de la mode et richissime Veronica et à la sympathique Betty. Mon avis : Gratuitement Conseillé.