Les événements du crossover Blackest Night se propagent dans l’ensemble de la galaxie terre. Aussi, tandis que le grand ordonnateur de l’événement, Geoff Johns se charge de l’intrigue principale dans la mini-série éponyme ainsi que dans la série régulière Green Lantern, ce sont le scénariste J.R. Krul et le dessinateur Ed Benes (précédemment vu surJustice League Of America) que l’on charge de nous raconter les turpitudes des Titans au cours de la Nuit Noire.
L’ensemble de l’équipe est réunie à la Titans Tower le Jour des Héros afin de commémorer les anciens compagnons tombés au combat. Et comme toute équipe de super-héros, les Titans, jeunes ou moins jeunes ont connu à de trop nombreuses reprises les drames personnels, les deuils héroïques ou les disparitions dramatiques.

Le principe de « Blackest Night » est très simple et tient quelques mots : les morts reviennent à la vie. L’équipe se retrouve ainsi attaquée sur plusieurs fronts. Ainsi, les actuelles Faucon et Colombe auront fort à faire face à un Hank Hall (ancien Faucon) ressuscité et désormais un Black Lantern. Pendant ce temps, Gar Logan alias Changelin va retrouver son ancienne camarade et collègue des Jeunes Titans, Terra pour laquelle il éprouve toujours des sentiments alors même qu’elle avait trahi l’équipe pour le compte de Deathstroke au cours de l’âge d’or du titre durant l’arc The Judas Contract de Marv Wolfman et George Perez. Mais elle aussi fait désormais partie du Corps des Black Lantern et les retrouvailles sont plutôt houleuses. Donna Troy également a connu de nombreux chagrins au cours de sa carrière, les plus emblématiques restant bien évidemment les décès de son mari Terry et de leur fils Robert qui eux aussi reviennent à la vie et vont réveiller de biens douloureux souvenirs à Donna. Et comme si cela ne suffisait pas, d’autres anciens amis et ennemis de l’équipe s’attaquent à eux. Tout le monde n’en sortira d’ailleurs pas indemne.

Les différents spectres émotionnels de la rage, de l’envie, de la peur, de l’amour, de la volonté et de l’espoir animent les protagonistes de cette histoire très sombre et même malsaine par moments (certaines scènes avec Donna et son fils) mais qui nous révèle surtout dans ses dernières planches que Donna Troy et la nouvelle Colombe ont peut-être un rôle déterminant à jouer dans la lutte contre les Black Lantern. Évidemment, tout cela est à suivre dans la mini-série Blackest Night principale. Une mini-série de qualité donc, très bon complément à l’intrigue principale et qui ne pourra que ravir les gens comme moi passionnés par cet event DC.

Parution française dans DC Heroes#02 aux éditions Panini.

Catégories