Cet album est un recueil quasiment complet des histoires courtes (allant d’une page à une vingtaine pour l’une d’elles) réalisées par Chester Brown entre 1980 et 1995, dont plusieurs sont issues de son magazine autoproduit Yummy Fur. L’auteur canadien les a rangé dans l’ordre chronologique et a fait le choix de tout publier, même celles qu’il n’aimaient pas.
Alors évidemment, la qualité de l’ensemble est variable, mais il est intéressant de voir que l’auteur, que l’on connaît surtout pour ses récits assez intimistes [1] et qu’on retrouve aussi ici, a eu une période assez décalée et non dénuée d’humour (il suffit simplement de lire les pages de couvertures, ainsi que les premières de l’intérieur intitulées La révolte du papier toilette). Ce qui est sûr, c’est qu’il a toujours eu un style graphique sûr et précis, demandant très peu de traits.

Le point qui fait ressortir ce livre plus que les autres sont ses notes de lecture. Il y a pour chacune des histoires, où il nous apporte des explications très instructives sur son processus créatif, le comment, le pourquoi, mais également le contexte dans lequel il se trouvait. Et en lisant ses commentaires, on retrouve tout le style de l’auteur, avec cette insensibilité qui le caractérise quand il se met en scène dans ses œuvres et qui rend ses propos presque totalement objectifs, autocritique même par moment et jamais nombriliste. On a l’impression de lire une sorte d’autobiographie professionnelle.

Mon avis : si vous avez aimé ses précédents ouvrages, il ne faut pas passer à côté de cette compilation. Et si vous n’avez jamais osé sauter le pas avec ses œuvres plus longues, essayez-le donc pour vous donner une idée. Cela vaut largement le coup d’œil.

Publication française dans Le Petit Homme aux éditions Delcourt (collection Outsider).