Il revient ! Il n’est pas content ! Ses amis vont faire une tête bizarre en le voyant revenir ! Le « Il » en question est Vic Sage, la Question décédée dans les pages de 52. Ses amis sont Renée Montoya, la nouvelle Question, l’experte en art martiaux Lady Shiva et le docteur Aristote « Tot » Rodor. Ce dernier attend avec impatience son ami décédé car il aimerait bien avoir des réponses sur des questions de vie et de mort.

Soyons francs tout de suite, j’ai été assez déçu par ce one-shot au vu de la distribution engagée : les scénaristes Dennis O’Neil et Greg Rucka, le dessinateur Denys Cowan et l’encreur Bill Sienkiewicz. Ce numéro se suffit à lui-même et il n’est pas nécessaire comme Starman, de lire l’intégralité de Blackest Night pour pouvoir l’apprécier. J’ai par contre eu l’impression que la série de O’Neil et Cowan sur ce justicier mystérieux était une lecture obligatoire car les relations entre les protagonistes me paraissent difficiles à appréhender, n’ayant lu que le premier épisode de Mysterious Suspense #1 où Steve Ditko crée ce héros et la maxi-série 52.

Je pense que ces artistes, si bons et si grands soient-ils, n’ont pas compris que pour que le lecteur s’intéresse au minimum à un personnage, il faut que le récit ne soit pas trop alambiqué et ne fasse pas inutilement référence au poids de vieilles histoires, qui sont peut-être intéressantes pour celui qui ne les a pas lues mais handicapent lourdement le plaisir immédiat de comprendre un simple one-shot.

Mon avis : Déconseillé.

Catégories