Kevin est un peu obsédé sexuel, douillet, sensible et gentil. Il est batteur dans un groupe et semble bizarrement un peu pudique devant les autres.
Liz est professeur de dessin dans une école. Elle est très affectueuse, se pose beaucoup de questions sur de nombreux sujets que certains qualifieraient de loufoques. Elle est coquine et semble dans son monde.
Liz et Kevin sont au final un couple comme les autres, qui se chamaillent, se font des bisous en épis de maïs, des câlins, jouent avec leur chat, bref comme tous les autres.

Liz Prince se sert de sa vie de couple pour sortir un petit album où chaque page raconte un moment de leur vie. Bizarrement j’adore ce type de petit bouquin très facile à lire et qui s’incruste dans la vie des gens alors que ce n’est pas mon truc sur d’autres médias. Tout n’est pas drôle, charmant, triste ou autre… Parfois on ne comprend pas, à se demander « oui et alors ? » C’est une bonne réflexion. Je pense que l’auteur voulait raconter des moments normaux et qu’au début, ce devait plus être un journal intime qu’une BD publiée. Du coup, il y a des moments peu accessibles, mais on finit toujours par retrouver une situation vécue. Au niveau graphique, c’est très indépendant. Certains diront que c’est facile à faire, que beaucoup font mieux, c’est vrai, mais c’est aussi un genre qui bien que d’apparence faible, va droit à l’essentiel et si l’artiste n’a pas l’étoffe d’un John Romita Sr, Jim Lee ou encore Ashley Wood, l’ensemble n’en demeure pas moins bon. Les personnages sont très expressifs malgré le peu de trait et ça va à l’essentiel.

Mon avis : un bon petit volume qui ne plaira pas à tout le monde.

Publication française dans Tu m’aimeras encore si je fais pipi au lit ? aux éditions Ça et Là.