Après une mission relativement simple dans une prison chinoise perdue dans une montagne, le groupe de vilains, ayant refusé de rejoindre la Société du Crime lors de la dernière crise, prend un peu de bon temps afin de se ressourcer.
Dr. Psycho n’a toujours pas digéré l’affront que lui a fait Catman. Il est bien décidé à se venger, même si ses associés ne le souhaitent pas. Il décide de s’en prendre à chaque membre séparément. Deadshot est attaqué alors qu’il rend visite à sa fille ; Knockout et Scandal se font tirer dessus à Bangkok, et Ragdoll dans un restaurant. Seul le leader du petit groupe chargé de recruter le Chapelier Fou n’est pas concerné. Désirant une revanche, le groupe remonte la piste et tombe sur leur ancienne partenaire, Cheschire. La piste les emmène ensuite vers le père de Scandal, Vandal Savage. C’est aux côtés de ce dernier que nos protagonistes retrouveront enfin Dr. Psycho.

Gail Simone relance le titre Villains United sous un nouveau titre, Secret Six. Le but de nos vilains est toujours le même : être en marge des autres vilains et ne pas se mêler de leurs affaires. Mais c’est visiblement assez compliqué. Gail Simone introduit un nouveau personnage en la personne du Chapelier Fou et le développe de bien belle manière. Pour les nouveaux qui n’ont pas suivi le titre auparavant, pas de souci, on comprend relativement bien. Simone rend ses hors-la-loi attachants, fonctionnant presque comme une famille. Thème très présent dans ce volume, et traité sous différents angles. On peut y voir la famille créée par le groupe, les obligations et devoirs des parents, mais aussi les enfants tentant d’échapper au destin voulu par le père… La scénariste n’en oublie pas pour autant l’action omniprésente et les révélations qui ne nous permettent pas de souffler.

Brad Walker est un très bon faiseur, il n’a pas la touche d’originalité ou le petit plus d’un Campbell, Lee ou Hitch, mais ses planches sont dynamiques, c’est vivant, les détails sont nombreux, les personnages réussis. Un vrai plus pour ce titre.

Mon avis : si vous deviez tester une nouvelle série chez DC, je conseille vivement celle-ci.

Parution française dans DEADSHOT & LES SECRET SIX #01 : Six degrés de dévastation aux éditions Urban Comics.

Catégories