Aliens Salvation

Scénario : Dave Gibbons, Dessin : Mike Mignola, Encrage : Kevin Known, Couleur : Matt Hollingsworth

Un one-shot sur les extra-terrestes les plus célèbres du grand écran concocté par Dave Gibbons et Mike Mignola.

Le cargo stellaire Nova Maru est en orbite près de la planète PCW 9512 pour laquelle il transportait un frêt. L’équipage, engagé par la Compagnie, est composé d’hommes venant des mondes-cloaques. Le boulot rêvé pour des personnes ayant pas mal de choses à se reprocher, surtout que la seule condition est : aucune question, aucune réponse. Mais avant qu’ils puissent y décharger leur cargaison et mener à bien leur mission, un incident va rendre fou le capitaine qui, avant de s’enfuir par le seul canot de sauvetage avec un de ses pilotes, va faire en sorte de se débarrasser de ce vaisseau maudit et surtout de tout ce qu’il contient …

Une histoire sur les Aliens, concept créé par H. R. Giger, généralement, ce n’est pas très original. Je ne vais pas vous dire que celle-ci l’est plus que d’autre, mais c’est surtout la vision du conteur qui est surprenante. Le scénariste du jour, Dave Gibbons (oui, oui, le dessinateur de l’inchroniquable Watchmen) fait raconter cette histoire, beaucoup par introspection, par le personnage principal, un pauvre hère qui ne comprend pas ce qu’il fait dans cette galère et qui voit cela comme une épreuve donnée et régie par Dieu pour qu’il lave ses pêchés. Enfin là, il est pas loin de se demander s’il n’est pas au purgatoire. Ce qui est assez marrant, c’est le contraste des textes à connotation religieuse (prières, suppliques, bénédictions …) avec la violence des images et des situations. Enfin, le « héros » se rendra compte que le diable n’est pas toujours celui qu’on croit. A méditer !

Quand on parle de violence, d’ambiance lourde, sombre et gore, Mike Mignola n’est souvent pas loin. L’artiste nous livre son travail habituel, impeccable. Ses aliens sont minimalistes, pas trop de fioritures. Cette histoire date de 1993, au tout début d’Hellboy, et on y retrouve certaines inspirations typiques du dessinateur. En plus, le coloriste Matt Hollingsworth (actuellement sur Daredevil avec Alex Maleev) rend plutôt bien le côté tropical de la planète et apporte un plus aux dessins pour l’ambiance glauque. Et quand on ajoute un certain Kevin Nowlan (Batman, Superman, Moon Knight, Doctor Strange … est-il nécessaire d’en rajouter ?) à l’encrage, on peut dire qu’on avait une équipe de stars pour ce comic.

Mon avis : les fans d’Alien et/ou Mignola seront aux anges.

Publication française dans Alien Salvation : La rédemption aux éditions Dark Horse France.

Catégories