Sous les directives d’Oracle, Cassandra Cain aide Onyx, la garde du corps de feu Orpheus. La tension reste électrique puisque la police gothamite poursuit les ordres dictant de tirer à vue sur quiconque porte un masque. En parlant de « Mask », le vilain de l’histoire décide de frapper un grand coup avec Arturo Rodriguez, journaliste qui couvre l’événement…

Cinq minutes. C’est le temps que j’ai accordé à la lecture de ce Batgirl. Dans la lignée de cet ultime mois, le mot d’ordre reste la baston à outrance. Si cela peut plaire à certains, le « tout action » tente, en vain, de cacher un gouffre scénaristique. Si Dylan Horrocks (scénariste), Mike Huddleston et Jesse Delperdang (respectivement au dessin et à l’encrage) rendent un travail de qualité, il apparaît évident que le crossover s’essouffle. Lorsque l’on se penche sur l’intrigue, on se rend compte qu’elle brille par sa quasi-inexistence.

Cette tendance traverse ce dernier acte : les épisodes sont bons individuellement mais creux dans l’ensemble. Est-ce la faute de l’éditeur ? Des scénaristes ? La question trouvera sa réponse lors de la conclusion. Une fois n’est pas coutume, nous avons droit à un cliffhanger. Oui, oui, ils ont retrouvé le manuel. Allez on croise les doigts. Mais dans le cas négatif, « War Games » pourra se targuer d’être le pire crossover de Gotham. Toutefois, il reste à l’équipe chargée du crossover deux numéros pour nous mettre cette claque.

//// Spoiler //// Quant au futur éditorial de Batgirl, il s’annonce réjouissant. Sachez que Cass’ fera équipe avec Tim Drake dans le crossover « Fresh Blood », où l’intrigue se déroulera à Blüdhaven. Cool, non ? //// Fin du Spoiler ////

En conclusion, je me répéterai (désolé) en soulignant l’essoufflement du « Biggest gotham event of the Year ». La dernière semaine sera celle de la vérité : claque ou pas claque. Perso, je suis près à devenir maso !!!

Catégories